EN DIRECT 1024 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Souris ROCCAT Kone Pure Owl-Eye

Article
Rédigé par
Publié le 13 Novembre 2018
Page: 2/5

La souris, quant à elle, met en avant une belle finition, c’est souvent le cas avec Roccat. Les ajustements sont précis et réguliers. Rien ne dépasse. Du côté des matériaux employés, elle joue la carte du revêtement intégral soft-touch. Doux au toucher, mais qui peut au bout de quelques années donner des signes de faiblesses, nous y reviendrons.

La souris dispose d’une coque dont l’arrière propose une courbe bien ronde, tout en ayant une courbure assez douce. Bien évidemment, nous avons le logo de la marque, la tête de félin, en liséré translucide. Il s’illuminera donc de la couleur qui siéra. Les clics sont partie intégrante de cette partie centrale de la coque. Ces derniers sont globalement concaves, ici pas de tuilage. Un encart de plastique aspect laqué porte les boutons + et – de passage des profils/DPI et la molette. 2D Titan de son petit nom, elle est assez large et reçoit une bande de caoutchouc à gros pavés. Les parties latérales sont assez sobres. Essentiellement d’ailleurs la droite, en effet cette dernière ne porte qu’un léger évidement sur l’avant afin de favoriser la « griffe ». La partie gauche, quant à elle, porte les deux boutons prévus pour le pouce. Ils sont placés le long de la séparation de la coque et sont maintenant badgés à l’aide de marquage en profondeur. Une encoche nette accueillera le pouce. Enfin placée un peu en avant, nous retrouvons le classique marquage au nom de la marque et de celui de la souris. La plaque châssis est la seule partie traitée en plastique granuleux ; il est aussi badgé. Il reçoit aussi et surtout deux patins de taille moyenne, sur l’avant et sur l’arrière. La face avant porte le départ du câble tressé. Il est finalisé par un USB non plaqué.

Sur le plan technique, la Kone Pure accueille un capteur Pixart, renommé ici Owl-Eye. Il s’agit d’une évolution du bien connu 3310, ici 3361. De fait, il n’apporte pas moins de 12000 DPI, en acceptant 50 G d’accélération. Il propose aussi 250 ips. Le polling rate est à 1000 Hz et le temps de réponse à 1 ms. Il n’y a pas d’angle snapping, ni d’accélération. Pour gérer à la fois les macros et le rétroéclairage, la Kone embarque un processeur ARM Cortex M0 50 Mhz et une puce mémoire de 512 Ko. Elle met aussi en avant un poids léger de 88 grammes. Les dimensions sont les suivantes : 115 X 70 X 39 mm. Elle est exploitée à l’aide de Swarm et, bien évidemment, compatible Easy Shift.

Partagez :