EN DIRECT 1737 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Souris ROCCAT Kone Pure Owl-Eye

Article
Rédigé par
Publié le 13 Novembre 2018
Page: 3/5

Nous retrouvons donc Swarm. Ce soft centralise aujourd’hui la plupart des périphériques Roccat. La Kone Pure Owl Eye n’y coupe donc pas. L’installation est rapide et, immédiatement, le soft nous propose les mises à jour nécessaires pour la souris et pour lui-même.

La fenêtre dispose d’un bandeau sur la partie haute, il centralise tous les périphériques Roccat qui sont branchés à la machine. Ensuite, tout ce qui a attrait aux profils est placé sur le bandeau au bas. D’une part, cinq profils sont disponibles, chacun peut se voir affecter une image et renommer. Si besoin de plus de profils, l’onglet Gestionnaire de Profil permet d’en créer autant que nécessaire en local. Il est possible de les lier directement à un exécutable de façon ce qu’il se lance en même temps que le dit programme.

Ensuite sur la partie centrale, nous retrouvons quatre onglets. Le premier d’entre eux est la classique Epingle qui autorise à mettre en « raccourci » les paramétrages les plus couramment utilisés. Il suffit pour cela d’aller les chercher dans les autres onglets de de les épingler. Ils apparaissent ensuite sur cette première partie. Le deuxième onglet nommé Paramètres est celui sur lequel l’utilisateur pourra venir modifier les différentes vitesses : défilement vertical, double clic, pointeur Windows…C’est aussi à cet endroit que le capteur peut se voir plus finement réglé. Cinq niveaux sont disponibles, réglables par pas de 100.

Le troisième onglet, Attributions des touches, permet de modifier l’assignation des touches. Deux colonnes sont disponibles, l’une pour les affectations classiques et la deuxième pour la combinaison Easy Shift. Rappelons rapidement qu’il suffit de placer l’Easy Shift sur l’un des boutons de la souris pour qu’en l’actionnant avec un autre, on multiplie presque par deux le nombre de boutons de la souris.

Le quatrième onglet Paramètres avancés permet de caler le polling rate à 1000 Hz (125-250-500-1000 Hz) et de mettre en action l’indication vocale de Roccat. Ce point n’est pas le plus intéressant mais permet de savoir sur quel profil la souris est placée, quel est la résolution du capteur etc. Plus important, la Kone donne accès au lift-off. Il est réglable sur trois hauteurs : bas, très bas et personnalisé en fonction de la surface. C’est aussi ici que l’utilisateur viendra jouer avec le rétroéclairage de la souris. Nous avons quatre comportements : plein éclairage, clignotant, respiration et battement. La vitesse du comportement peut être modifié vis un curseur. Et bien sûr, il est possible de jouer la carte de l’alternance des couleurs : flux de couleurs. Avec le RGB, il sera aisé de trouver la couleur de son choix.

Enfin, les macros se programment sur l’onglet Gestionnaire de Macro. Comme toujours, Roccat propose un certain nombre de macros préprogrammées, en lien avec les jeux plus courants. Pour le reste, l’enregistreur est classique. Il offre les options traditionnelles : respect des délais entre saisie, boucle, exécution à la pression ou au maintien de la touche etc. Tout y est, il suffit ensuite de venir les récupérer dans l’onglet d’assignation des touches.

Au final, encore une fois, Swarm met en avant sa facilité de prise en main. Il n’est pas bien compliqué de faire les choses et avec les macros préprogrammées, il mâche même un peu le travail.

Partagez :