EN DIRECT 2171 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Casque SteelSeries Arctis Pro

Article
Rédigé par
Publié le 21 Novembre 2018
Page: 2/5

La finition du casque et du DAC n’appelle pas de critique particulière. L’ensemble est bien construit et renvoie une belle image de solidité. Les matières, soft-touch pour les quelques parties plastiques mais aussi et surtout une belle structure liant acier et aluminium, sont d’excellente qualité, les ébavurages parfaits au même titre que les ajustements. Toutefois, un petit point du casque nous chagrine : le bandeau de suspension du casque. Si le système est bien conçu, il n’en reste pas moins qu’il dessert un peu la qualité d’ensemble. D’autant plus que le casque que nous avons reçu a quelques heures de test devant de lui de la part de confrères et qu’il s’effiloche un peu et que la partie « cuir » se corne.

L’arceau est donc novateur : une bande de plastique rigide avec deux encoches permettant de passer le bandeau tissu. Les extrémités se scratchent l’une sur l’autre et il joue donc le rôle de suspension. Steelseries a donc amélioré encore le concept, si ce n’est qu’il ne fait pas premium. Le support des écouteurs est monté sur pivot, il offre donc une liberté angulaire à 90°. Le support ne dispose que d’un point de fixation côté écouteur. Les platines de chaque oreillette sont planes et portent un marquage au nom de la marque. Une bande de plexi blanc suit le pourtour de l’écouteur et s’illuminera à la connexion. Les coupelles sont en plastique mat avec un biseau, côté mousse, aspect laqué. Les mousses classiques sont recouvertes de tissu maillé. Une toile acoustique noire vient protéger le HP. Sur l’écouteur gauche, l’Arctis reçoit une molette de réglage du volume, la connexion micro-USB et le micro rétractable. Le DAC, quant à lui, a droit à une façade en plexi puisque, à gauche de l’imposante molette de réglage de volume, un écran présentera un certain nombre d’informations. Le socle du DAC dispose d’une bande de caoutchouc pour assurer la stabilité sur le bureau.

Sur le plan technique, le moins que l’on puisse dire, c’est que Steelseries prend les choses au sérieux. En effet, si l’Arctis est un casque circum-aural de conception fermée finalement classique, il propose un spectre couvert courant de 10 à 40000 Hz. Ne serait-ce que sur ce point, il atteint des niveaux que certains concurrents franchement axés hi-fi. L’impédance est de 32 Ohms et la sensibilité s’établit à 92 dB. Pour piloter l’ensemble, Steelseries nous propose donc l’intégration dans l’ensemble d’une puce DAC Sabre ESS Sabre 9018Q2C 44,1-96 kHz / 16-24 bits avec un rapport bruit/signal à 109 dB. Pour information, il est vrai que cette puce Sabre a plutôt bonne presse dans le milieu audiophile. Par conséquent, il est certifié Hi-Res Audio par la Japanes Audio Society. Nous concernant, c’est donc le deuxième casque certifié Hi-Res que nous recevons. Il ajoute à cela une certification DTS Headphone :X v2.0. Enfin, le casque est pesé à 350 grammes tout rond. Après une rapide installation du logiciel, nous pourrons passer à la question essentielle : le Son.

Partagez :