EN DIRECT 1636 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Casque 1MORE Triple Driver BT In-Ear

Article
Rédigé par
Publié le 28 Novembre 2018
Page: 3/4

Comme nous le disions, force est de constater que ce Triple Driver BT In-Ear présente très bien. Il met en avant une finition quasiment à tomber. En effet, la présence de l’aluminium à tous les étages apporte la touche nécessaire. Cela dit, nous pourrions toutefois regretter que la trappe d’accès à l’USB-C n’est pas des plus pratiques et semble un peu fragile. Elle peine à s’ouvrir suffisamment pour que l’utilisateur place facilement l’USB-C sans forcer sur le petit lien caoutchouc. Espérons qu’il tienne dans le temps. Il s’agit cependant du seul défaut à l’utilisation. En effet, pour le reste, c’est plutôt très bien. Nous étions un peu sceptiques quant à la présence du tour de cou. Il n’a jamais été une gêne, quelle qu’ait été l’activité. Le casque et son tour de cou disparaissent au quotidien. En outre, la présence des séries d’embouts permet de trouver le diamètre idéal pour son pavillon. Ceux placés dès l’origine se sont avérés les bons pour nous. La notion de confort est donc assez relative avec un casque intra. Toutefois, les embouts silicone sont tout à fait agréables, doux au contact. En outre, ils offrent un excellent maintien en ne glissant pas et en ne bougeant pas.

Le plus important dans tout cela reste avant tout la qualité du son. Pour être concret et finalement un peu dévoiler la réalité de suite : le son est excellent. Les Triple Driver BT sont, tout simplement parmi les meilleurs intra que nous avons eu l’occasion d’avoir dans les oreilles. Ils rejoignent les Lamborghini qui étaient jusqu’à présent, à nos yeux, un excellent choix. Ils les rejoignent et les dépassent même. Entrons un peu dans le détail pour expliquer cela. Dés la première écoute, il est marquant que la restitution est précise et chaleureuse, voire même très ronde. En effet, cela semble être un aspect commun aux casques 1More, ils ont beaucoup de générosité sur la ligne basse. Cette dernière percute avec un dynamisme réjouissant : ni trop peu, ni trop fort. Il n’y a, dans le même temps, aucune mollesse à la descente comme à la remontée. Pour autant, la profondeur est bien là, avec une corpulence importante. Et il faut ajouter à cela, une excellente propension à la nuance, les quelques descentes infra nous parviennent parfaitement. Malgré cette forte présence de la ligne basse, le reste du spectre ne souffre aucunement. Le Triple Driver BT est précis, nous l’avons dit. C’est donc valable sur les médiums. Ils disposent d’un espace plus que satisfaisant pour s’exprimer. La précision est tout à fait notable, notamment sur le plan des voix. Le rendu est particulièrement fin et nos morceaux de prédilection s’expriment avec toutes les nuances nécessaires. Ils nous offrent presque une nouvelle expérience. Les aigus vivent de manière plus que satisfaisante, étonnamment même sur des morceaux moins qualitatifs. Entendons par là les morceaux en MP3 parfois inférieurs à 320 Kbps. Ils ne sont pas gênés par la présence de la ligne de basse. Ils apportent même une tonalité fine particulièrement bienvenue. C’est d’autant plus notable que le morceau est de qualité. Honnêtement, la qualité de son est vraiment au rendez-vous, c’est un fait. Cela dit, le tarif que nous qualifierons d’exigeant l’impliquait. La réponse apportée par le casque est assez simple : il est à notre sens l’un des meilleurs casques intra sans fil. Ajoutons à cela que la largeur de scène n’est pas même étriquée malgré la présence des canons. L’immersion est excellente, notamment en nomade où la restitution vous enveloppe. Parfait pour les asociaux comme nous. Enfin, le Triple Driver BT ne sature pas aux niveaux d’écoute « raisonnables », il monte suffisamment haut pour que l’écoute devienne dangereuse. La saturation arrive finalement sur des niveaux douloureux et donc sans intérêt. Enfin, malgré la signature marquée, il se débrouille parfaitement bien quelle que soit le style musical. Bien évidemment, il est comme un poisson dans l’eau avec des styles musicaux « modernes ».

En utilisation vidéo-ludique, le Triple Driver BT fait montre de la même maîtrise. Il ne cède sur rien et nulle part. La précision est toujours de mise et la rondeur toujours très présente. De fait, si nous n’avons pas ici de spatialisation, il n’en reste pas moins qu’il se sort parfaitement de l’exercice. D’une part, il conserve cet aspect puissant sur les basses et les explosions et autres grondements emplissent les oreilles. Pour autant, aucune partie de la bande-son ne souffre pas et reste très nette. Les voix sont bien sur l’avant de la scène et profitent des nuances adéquates. L’environnement et les divers cliquetis restent eux-aussi parfaitement audibles. Il fait montre d’une bonne immersion au final et c’est bien le plus important. La polyvalence est indéniablement au rendez-vous.

A l’utilisation sont ressortis tout de même deux points un peu négatifs. Le premier est, dans l’absolu, assez relatif mais parfois un peu surprenant. En effet, 1More a implanté au sein du casque un module voix pour vous prévenir de l’appariement, de l’allumage etc. Cela concerne aussi le niveau de batterie ; par conséquent en plein milieu d’un morceau, une voix suave peut vous faire sursauter, les premiers temps, pour vous indiquer que la batterie est « battery medium ». Pas bien grave, mais parfois un peu agaçant car elle ne se contente pas de le faire une fois. Deuxième aspect plus négatif, la connexion bluetooth peut devenir capricieuse. Si elle s’est parfaitement accommodée de notre P10, il s’avère qu’au bout d’un certain temps d’utilisation (incluant donc des connexions-déconnexions régulières), elle ne proposait pas une parfaite stabilité. Entre des mises en connexion avec, pourtant, la sortie son sur le téléphone ou une connexion qui subissait aléatoirement des coupures, il nous aura fallu supprimer le casque et recommencer l’appariement. Si cela a été un peu sensible avec le P10, nous n’avons pas eu le souci avec l’IPAD et une seule et unique fois avec l’ordinateur portable (qui ne sont pas aussi fournis au niveau des dispositifs Bluetooth que ne l’est le téléphone). Cela dit, honnêtement, vu la qualité de son, nous sommes prêts à lui pardonner car il n’est pas improbable que cela soit le fait de notre téléphone. Mais c’est bien avec ce dernier que nous l’avons utilisé le plus.

Au niveau de la voix, le constat n’est pas aussi enthousiasme qu’avec le Spearhead mais, indéniablement, le micro fonctionne bien, très bien même et ne semble pas particulièrement sensible aux perturbations extérieures. La voix est plutôt fidèle. Il n’est pas impossible de tenir une conversation à l’extérieur. Quelques retours nous auront été faits sur un léger aspect de voix chevrotant lors de conversation, jamais sur la durée complète de nos conversations, juste pendant quelques instants. Rien, au final, qui n’empêche d’avoir une longue et intense conversation.

Partagez :