EN DIRECT 1055 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test boitier InWin 915 Grey : Un boitier comme aucun autre

Article
C'est du IN WIN voilà tout
Rédigé par
Publié le 30 Novembre 2018
Page: 2/7

Comme très souvent, IN WIN donne dans le gros boitier et le 915 ne fait pas exception à la règle. Ce dernier mesure tout de même 595 x 238 x 645 mm. Côté poids, nous sommes à 16.4 kg, ce qui n'est pas léger non plus. Mais bon, le boitier est imposant, il est en E-ATX et en 8 + 2 Slots.

Chez IN WIN, on aime ou on aime pas, ce n'est pas plus compliqué que ça. Donc clairement, on vous laisse juger vous même. De notre côté, on doit le dire, nous n'aimions pas trop ce boitier la première fois que nous l'avons, mais principalement car ce dernier était entièrement noir. Comme vous le voyez ici, nous avons la version grise et du coup on aime beaucoup. Et puis il faut le dire, le boitier est en plus tellement bien fait qu'il claque carrément la rétine. L'aluminium est au top du top, le verre trempé aussi et l'assemblage est juste fantastique. On est face à un boitier haut de gamme et cela se ressent et se voit tout de suite. Mais bon comme toujours, cela tient en 5 lettres, IN WIN.

Parlons maintenant du boitier en lui même. La face avant est tout en rondeur et accueille uniquement le logo de la marque. Un logo qui est un autocollant et que l'on pourra donc retirer. Sur le côté de cette face avant, on remarque la présence de vis à main. Des vis à main qui sont aussi présentes sur la partie arrière et qui annoncent que la face avant et arrière peuvent s'ouvrir. Entre ces deux parties, nous avons un panneau en verre trempé. Ce dernier est intégré entre deux bandes d'aluminium brossé. Dans le bas, nous avons un logo IN WIN et dans le haut un bouton poussoir pour l'ouverture. Nous avons le même type de panneau en verre trempé sur le côté droit. Enfin, nous avons des pieds qui sont dissimulés dans les parties arrondies avant et arrière.

On continue justement du côté gauche pour découvrir le panneau en verre trempé qui propose des marquages IN WIN. Une bonne idée pour donner un peu de personnalité à l'ensemble.

Passons maintenant sur le dessus du boitier où nous avons tout d'abord le panneau de contrôle et une partie en verre trempé plus en arrière. Au niveau du panneau de contrôle, nous avons : la petite diode HDD, le bouton permettant la gestion du RGB, mais aussi l'ouverture du panneau supérieur en verre trempé, les E/S Audio, le Power On, deux USB 3.0, une USB 3.1 Type-C et enfin le Reset.

Concernant le panneau en verre trempé, ce dernier est bel et bien monté sur une structure motorisée, afin de la faire monter on descendre et ainsi exploiter des ouvertures additionnelles pour extraire l'air du boitier. La vidéo vous montrera cela bien mieux.

On passe à l'arrière où nous avons principalement de l'aluminium et des ouvertures. Il faudra donc ouvrir le boitier pour en savoir plus, ce que nous n'allons pas tarder à faire.

Passons alors en dessous, pour découvrir les filtres amovibles aimantés et les grandes bandes de caoutchouc reprenant les formes arrondies qui feront office de pieds.

Comme nous le disions, les parties avant et arrière peuvent s'ouvrir. Les panneaux en aluminium sont maintenus avec des vis à main qui restent en place. Une fois les vis retirées, on découvre donc l'architecture interne du boitier. A l'avant, nous avons une grille grande en 3 x 120 ou 3 x 140 mm qui est compatible watercooling en 360 mm. A l'arrière on a le système d'ouverture électrique du boitier, la grille en 120 mm pour un ventilateur additionnel, l'emplacement de la plaque I/O Shield de la carte mère, 8 + 2 slots d'extension avec des caches ajourés et enfin l'emplacement de l'alimentation dans le bas.

Partagez :