EN DIRECT 1404 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

PC Materiel.net Duality

Article
Rédigé par
Publié le 06 Décembre 2018
Page: 3/8

Et sur ce point, tout il n'y a pas grand chose à redire. Si nous avons l'habitude de critiquer, c'est notre travail, nous ne le ferons pas trop pour une fois. Nous trouvons que certaines courbes des tuyaux ne sont pas parfaites, mais la complexité apparente de la configuration fait que les choses ont été faites d'une certaine manière. Et comme nous sommes des buses en tuyaux rigides... Bref, toujours est-il que les tuyaux ne sont pas vraiment parallèle, et les plus pointilleux pourront trouver quelque chose à redire.

Ensuite, les cartes graphiques : il n'y a pas de backplate. A presque 9000€, là encore on peut être déçu. Et nous l'étions au début. Pourquoi seulement au début ? Tout d'abord, parce que le panneau en verre particulièrement bien fumé ne laisse pas vraiment voir les cartes graphiques malgré les nombreuses diodes. Ensuite, parce que ce côté PCB brut, avec le pont SLI qui l'est aussi, apporte un petit côté industriel qui était loin de nous déplaire.

Troisième point, les ventilateurs. Nous ne dirons rien sur les diodes, puisqu'il faudra passer par iCUE pour tout gérer grâce au Commander Pro présente de base dans le boitier. On aime ou non, et à la Ferme, nous aimons beaucoup l'effet produit par les quatre diodes dans chaque ventilateur. En revanche, aucun travail n'a été fait sur les réglages PWM, et il faut reconnaitre que la machine est très bruyante, que ce soit avec une ou deux configurations en route. Windows étant installé, il y a peut-être un petit quelque chose à améliorer sur ce point.

Que dire de plus ? Absolument rien. On sent que Materiel.net s'est appliqué à tout installer, et ça fait plaisir à voir. On oublie rapidement les quelques petits reproches évoqués ci-dessus.

A la rigueur, le seul vrai regret concerne le boitier directement : pour allumer la configuration Mini-ITX, il faut passer par un interrupteur à l'arrière. Sous le bureau, autant dire que ce n'est pas pratique... L'éclairage RGB des ports en façade n'est pas très réussi en adressable, mais il se montre très pratique dans l'obscurité. Et avec quatre ports USB 3.0 et deux ports USB 3.1 Type-C, on ne manque de rien ; il faut juste savoir lequel est sur quel système.

Partagez :