EN DIRECT 2132 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Clavier HyperX Alloy Core

Article
Rédigé par
Publié le 17 Janvier 2019
Page: 2/4

Le clavier met en avant une finition tout à fait correcte, pour ne pas dire propre. Toutefois, ici, rien d’alloy, contrairement à ce que laissait penser le nom du clavier. Il est intégralement en plastique, il n’y a pas une trace d’aluminium. Il faudra donc faire sans. Nous avons donc du plastique aspect granuleux mais aussi lisse et aspect laqué. En outre, force est de constater que les ajustements et les ébavurages sont précis et très nets. Le design du clavier est assez classique avec des lignes droites et tendues.

L’Alloy est un clavier au format classique, ISO Fr, avec touches au profil haut. Les touches disposent d’un lettrage fin, assez classique et bien évidemment translucide. Une plaque d’habillage grise-blanche vient se positionner sous les keycaps. Un bandeau en partie haute accueille trois boutons rectangulaires : le premier allume ou éteint le rétroéclairage, le deuxième permet de passer d’un mode de rétroéclairage et enfin le troisième active le mode gaming. A l’extrême droite du bandeau, le clavier accueille les trois diodes d’information et les trois boutons de réglage de volume. Placé en dessous et au bout de la ligne des touches de fonction, un pavé de commandes multimédias finalise la partie de contrôle du lecteur. Les touches de fonction ne sont pas doublées. Afin de renforcer le rétroéclairage, HyperX a implanté un liseré translucide. Du côté des touches alphanumériques, du pavé numérique et des flèches, nous sommes face à du classique. En témoigne la touche de fonction simplement badgé Fn ou encore la touche Windows. Du gaming classique en somme. L’Alloy travaille un peu la tranche, elle profite d’un biais strié avec rappel du logo de la marque. Les autres tranches sont toutes un peu travaillé, avec des stries en profondeur droite ou en épi. Bref, force est de constater qu’HyperX ne propose pas une entrée de gamme basique. Le câble est tressé et part, centré, du clavier. En dessous, nous retrouvons une plaque châssis en plastique granuleux, accompagné de deux pattes de surélévation caoutchoutées et de quatre patins de caoutchouc.

Sur le plan technique, l’Alloy Core RGB s’équipe de touches à membranes et d’un rétroéclairage RGB. Ce dernier s’installe sur 5 zones. L’antighosting n’est pas annoncé complet, mais multi-keys. Nous supposerons donc qu’il est sur 6 touches, de manière classique. Le polling rate s’établit à 1000 Hz. Le clavier annonce aussi une résistance aux liquides : HyperX promet une résistance jusqu’à 120 ml de liquide. En revanche, pas d’indication sur les conditions de test. Les dimensions de l’Alloy sont les suivantes : 443 X 175 X 36 mm pour un poids pesé de 1091 grammes. La simplicité du clavier lui permet de pas faire appel au soutien d’un soft, il est donc possible de passer directement à l’utilisation.

Partagez :