EN DIRECT 1900 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Clavier Corsair K70 RGB MK.2 Low Profile

Article
Rédigé par
Publié le 28 Janvier 2019
Page: 3/5

iCUE est devenu maintenant une vieille connaissance. Il a délaissé depuis un petit moment le côté usine à gaz qu’il avait à ses débuts. Il n’en reste pas moins qu’il n’est toujours pas un modèle de facilité. Cela dit, il prévoit à peu près toutes les situations.

Une fois, les 296 Mo chargés, l’installation réalisée, nous nous retrouvons face à une fenêtre qui alterne le jaune et le noir mais qui centralise surtout tous les produits Corsair, y compris notre H110iGT. Une barre d’outils permet de naviguer au sein iCUE, notamment au niveau du monitoring. Sur Accueil, des icones permettent de sélectionner le périphérique sur lequel l’utilisateur souhaite intervenir. Pour le coup, ici le MK2 LOW PROFIL. La question des profils est gérée sur le haut de la colonne gauche. Il est possible de ranger au sein d’un dossier, leur nombre est donc quasi-illimité. Les options classiques sont présentes : copier-coller, importer-exporter et supprimer. Sous les profils, nous retrouvons Actions qui n’est autre que l’enregistreur de macros mais aussi d’actions plus simples : commandes clavier, souris ou saisie de texte. C’est aussi ici que nous retrouvons les commandes type multimédia (lecture/pause, morceau suivant et toutes les consœurs), lancements d’application, minuterie mais aussi, si besoin s’en fait sentir, le fait de naviguer entre les différents profils. En ce qui concerne l’enregistrement des macros, l’enregistreur prévoit tous les cas de figure : respect des délai, clic de souris, molette etc. Tout y est et même plus puisque Corsair intègre là aussi une barre d’outils permettant d’ouvrir des options encore plus précises : déclenchement de la macro (pression sur la touche, relâchement ou maintien de pression), répétition ou pas etc. Il est évident qu’il sera possible de se concocter des macros fines et efficientes. Effets d’éclairage se rapproche nettement d’Actions, si ce n’est qu’il est question ici d’enregistrements de comportement lumineux pour le rétroéclairage. De fait, toutes les touches bénéficient d’une diode et peuvent donc être programmés individuellement. Et pour les plus aguerris, le clavier pourra se parer de multiples effets : spirale, ondulation, changement de couleur, impulsion, vague, visière, pluie, allumage à la frappe, statique et visualiseur VOID. Tout y est. L’intensité est paramétrable, comme la direction des effets. Ils peuvent même se lancer avec un programme défini.

Enfin sur l’onglet Performance, l’utilisateur pourra désactiver certaines combinaisons de touches : Alt+Tab, Maj+Tab etc. Il est bien évidemment possible de désactiver la touche Windows. Des indications de couleurs personnalisés peuvent mises en place. Pour terminer, nous devons évoquer les deux parties placées sur la barre d’outils supérieure : Eclairage instantané qui, comme son nom l’indique, permet de se dispenser d’un passage par Effets d’éclairage mais aussi Réglages qui permet de gérer le polling rate, l’intensité qui est étonnamment placé ici. Au cas où l’utilisateur se serait enflammé, c’est aussi ici qu’il sera possible de tout remettre à zéro. Au final, iCUE, nous l’avons déjà dit, s’est simplifié mais certaines fonctionnalités restent toujours disséminées de manière un peu illogique. Cela dit, il reste particulièrement complet et nettement plus simple de prise en main qu’il ne l’a été.

Partagez :