EN DIRECT 2794 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Ecran Philips Momentum 436M6

Article
Publié le 31 Janvier 2019
Page: 4/8

Parlons maintenant de HDR et d’Ambiglow. Si l’écran pour le moment nous laisse une bonne impression par la richesse des couleurs, une petite déception vient quand même sur ce sujet. D’une part l’Ambiglow, qui est présent uniquement sur le bas de l’écran, mais qui est aussi géré sur 2 zones, malgré les dix diodes RGB présentes. Aussi, il affiche uniquement la couleur majoritaire de la dalle, comme vous avez pu le voir sur la vidéo : la pelote de laine rouge n’apparait pas dans l’Ambiglow. Philips nous avait pourtant bien habitué à un Ambiglow plus efficace sur ses TV qui datent déjà de plus de 6 ans.

Ensuite vient la HDR, et pour cette fois ci la faute n’est pas forcément à Philips, mais plutôt à Windows qui gère mal cette partie-là : lorsque nous activons la HDR, un voile gris apparait et les couleurs se ternissent. Après quelques recherches, c’est finalement normal puisque nous affichons un contenu SDR sur une dalle HDR, ce sera de même pour tous les cas, même console. Pour éviter ce voile, il faut désactiver la HDR. Et a ce moment là, Windows se perd et augmente le contraste a fond, nous obligeant à changer de résolution pour tout remettre en ordre (et sans compter que les notifications de l’écran s’affichent au même endroit que la confirmation de changement de résolution nous empêchant de cliquer sur conserver… Les notifications peuvent être désactivées). Qu'à cela ne tienne ! Il nous faut donc du contenu HDR ! Finalement, c’est Far Cry 5 qui s’y colle. Et là, le bonheur de la HDR fait son effet, même en SDR sous Windows, l’écran reconnait le jeu et active automatiquement la HDR adéquate (HDR1000, HDR ou UHDA). La couleur s’affiche et nous ressentons bien l’effet : c’est très beau. Mais là encore, le résultat dépendra du contenu : nous pensons à Assassin’s Creed Origin, proposant du contenu HDR, mais qui finit par avoir le même résultat que Windows : un voile gris… Finalement, la HDR : c’est très beau si un temps soit peu on a le contenu qui a été suffisamment bien développé pour. Et c’est plutôt rare.

Enfin pour gérer les pics de luminosité a 1000nits, l’écran propose un rétroéclairage dimmable sur plusieurs points, et là encore, un petit défaut : sur fond noir, le passage seul de la souris provoque un allumage du rétro-éclairage sur une partie de la dalle, créant une énorme déformation de l’uniformité du noir. Cela laisse croire à un énorme halo autour de la souris. Et si un temps soit peu vous avez du texte en plus, le halo se forme aussi autours du texte. Bien sûr en jeu, cela ne se voit que très peu et ce n’est pas gênant, sauf si vous avez une scène avec un énorme contraste sur une toute petite partie de la dalle.

Partagez :