EN DIRECT 2422 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test souris Gaming HyperX Pulsefire Core RGB

Article
Rédigé par
Publié le 29 Janvier 2019
Page: 2/5

Une fois prise en main, la souris met en avant une belle finition. Les ébavurages et les ajustements sont précis. En cherchant bien, nous découvrons une petite jonction moins parfaite sous la bande inférieure. Cela dit, au regard du prix, ce n’est vraiment pas bien méchant. Au niveau des matières, nous sommes face à du classique mais, a priori, durable : plastique lisse et granuleux travaillé avec des stries.

La coque est symétrique et donc nous sommes face à une souris ambidextre. Elle est en outre assez ronde sur l’arrière et la courbure prononcée. Comme de coutume, la souris arbore le logo de la marque. Il est évident qu’il est translucide afin de laisser passer les jolies couleurs du RGB. Les clics sont partie intégrante de la coque et assez tuilés. Un encart de plastique aspect laqué accueille la molette et les deux boutons de passage DPI/passage. Des derniers optent pour le petit format, ce qui ne facilitera pas à coup sûr leur préhension. Les parties latérales sont identiques, le plastique granuleux dispose de stries. Ces dernières jouent le rôle d’antidérapant. La partie gauche accueille deux boutons affleurants, plutôt de taille moyenne. La face avant, traitée en plastique aspect laqué, reçoit le départ du câble tressé terminé par un USB non plaqué. En retournant la souris, nous avons deux gros patins, situé sur l’avant et sur l’arrière de la souris. Le capteur est au centre. Clairement, nous sommes face à un modèle extrêmement simple et épuré.

Sur le plan technique, la HyperX PulseFire Core est équipé d’un capteur Pixart 3327 dont le niveau de résolution maximal est de 6200 DPI. Il encaisse 30G d’accélération et promet 220 ips. HyperX ne donne pas d’information sur la puce mémoire. Il est plus que probable qu’elle y fasse pourtant appel puisqu’elle se pare d’un système de rétroéclairage RGB et que les 7 boutons sont programmables. Des macros seront aussi au menu. Les clics sont équipés de switches garantis 20 millions de clic mais ne semblent pas être des Omron. Bien évidemment, le polling rate atteint 1000 Hz. Elle est annoncée à 87 grammes, vérifiée à 90 grammes. Enfin elle intègre la famille des Pusefire au nombre de trois : Core, FPS et FPS Pro. Nous ne plaçons volontairement pas la Pulsefire Surge dans le groupe en raison de sa coque légèrement différente. Et comme toutes les autres, elle bénéficie du support de NGenuity, le soft de pilotage d’HyperX.

Partagez :