EN DIRECT 2273 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test souris Gaming HyperX Pulsefire Core RGB

Article
Rédigé par
Publié le 29 Janvier 2019
Page: 3/5

Le soft proposé par HyperX amène un petit vent de nouveauté. En effet, s’il ne s’ouvre classiquement que sur une seule fenêtre, il met en avant la question des profils. Ainsi, la première n’est autre que celle de la gestion des profils. Ajoutons qu’HyperX est assez pédagogue puisqu’il a implémenté une sorte de tutoriel sur chaque première ouverture. De fait, une colonne gauche centralise les différents profils qu’il sera possible de créer. Bien évidemment, nous retrouvons les options classiques de gestion des profils : copier, exporter/importer, modifier et supprimer. Pour le reste, il suffit de sélectionner le profil sur lequel l’utilisateur souhaite intervenir et de cliquer sur Personnaliser.

A ce moment, la fenêtre bascule sur un mode plus commun. Nous retrouvons donc trois onglets à cliquer sur le côté gauche. Le premier d’entre eux est celui qui permet de paramétrer le rétroéclairage. Si nous avons bien du RGB, il n’en reste pas moins que l’ensemble est assez simple. Les fonctionnalités sont peu nombreuses, mais il sera possible d’illuminer le sigle de la souris à sa guise. Nous avons droit à quatre comportements : uniforme, cycle, respiration et déclenchement. Il est possible de choisir une couleur unique, double ou type spectre (passage d’une couleur à l’autre de manière aléatoire). La vitesse dans le comportement est aussi modifiable.

Sur Performance, l’utilisateur peut choisir le niveau de résolution du capteur, mais aussi lui attribuer une couleur afin de la repérer. Cinq niveaux sont paramétrables, les axes X et Y ne sont pas indépendants l’un de l’autre. La résolution s’accroît ou décroît par pas de 100.

Sur Macros, l’utilisateur pourra assigner différemment les boutons de la Pulsefire Core. En effet, le premier onglet Affectation des touches nous présente une souris, représentée de trois-quarts avant, présente chacun de ses boutons. Une fois l’un d’entre eux sélectionné, un menu déroulant se présente. Au sein du menu, nous retrouvons les commandes type clavier- souris, changement de DPI, multimédia, Windows mais aussi macros. Du côté des commandes multimédia, nous avons les classiques lecture/pause, morceau précédent, morceau suivant, augmentation/baisse du volume, désactivation/augmentation/diminution du volume du micro. Le deuxième onglet nommé Bibliothèque Macro nous ouvre l’enregistreur de macros. Le modèle est très simple, il ne dispose d’ailleurs pas d’un nombre impressionnant de fonctionnalités. Il ne propose qu’une unique modification éventuelle du délai pendant les saisies avec un délai fixe, par défaut ou aucun. Une fois la saisie effectuée, il est possible de venir y réinsérer un délai ou une frappe manquante.

Le soft est bien assisté avec son petit tutoriel, cela dit, il faut reconnaître qu’il n’est pas bien nécessaire puisqu’il est très accessible. Il permettra de faire l’essentiel de ce qu’on demandera à cette Pulsefire Core.

Partagez :