EN DIRECT 2612 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test Casque Cooler Master MH751

Article
Rédigé par
Publié le 20 Février 2019
Page: 3/4

Avant d’aborder la question du son, comme toujours, nous évoquerons la question du confort. C’est un domaine dans lequel le MH751 se place dans les bons élèves, voire même les très bons élèves. A priori, quand Cooler Master annonce qu’il propose un excellent confort, ce n’est clairement pas mensonger. D’une part, l’arceau dispose de suffisamment d’épaisseur de mousse et d’un skaï agréable au toucher. Ainsi, l’appui sur la tête est bien gèré d’autant que le casque n’est pas très lourd. Le contact au niveau des oreilles est confortable. D’autre part, le MH751 offre un bon espace aux oreilles, le circum-aural n’est pas usurpé. Enfin, le clamping est excellent, le maintien sur la tête est parfait. En fait, de défaut sur le plan du confort, il n’y a qu’un, relatif car nombre de circum sont atteints de la même difficulté : il fait tout de même un peu chaud dans les oreilles. Sorti de cet aspect, une charentaise pour la tête.

En ce qui concerne l’écoute musicale, nous sommes face à un casque dont le rendu est plus que sympathique. L’équilibre n’est pas des plus nets, ce qui ne veut pas dire qu’il est désagréable, loin de là. Cela signifie surtout que le MH751 est un casque dans la mouvance actuelle, propre mais bien porté sur les basses. Ici, dès les premières écoutes, elles mettent en avant puissance et grosse rondeur. Ainsi, alors que le MH751 est branché sur notre Mini-I, DAC frais voire froid, mais qui offre dans le même temps une excellente précision. Elles descendent bas, ronflent, grondent mais pour autant ne dégoulinent pas sur le reste du spectre. Il ne marque pas le pas sur les médiums et les aigus. Certes, y écouter dans le détail, il y a mieux, plus neutre et respectueux de l’équilibre tonal, mais réellement, la sensation est excellente. De fait, les médiums sont précis, assez vifs et ils imposent une belle présence. Les aigus sont présents, mais ils doivent décrits en deux temps. D’une part, ils sont assez doux, voire très doux, aucune agressivité de leur part. Ce qui implique donc aussi, d’autre part, une présence un peu plus faible. Pour autant, ils ne manquent pas de finesse, tout au plus un de vivacité et d’attaque. Au final, le MH751 nous offre une excellente prestation sur le Mini-I. ce casque est une bonne découverte, d’autant qu’il nous apporte tout cela sorti de boîte. Il ne demande pas d’intervention sur un quelconque égaliseur. Bien évidemment, répétons-le, la signature est bien marquée avec une belle propension sur les basses. Cet aspect nous laisse craindre un comportement un peu plus brouillon sur l’Essence One d’Asus. Ce DAC, rappelons-le, est l’opposé du Mini-I : grosse chaleur et teinte coloré, tout le contraire de la chirurgie froide. De fait, l’écoute est très différente. D’une part, l’emphase est très supérieure, le casque apporte une bonne touche d’élévation sur l’intégralité du spectre. La teinte chaude ressort bien. Par contre, effectivement, sans aller jusqu’à évoquer un aspect brouillon, le MH751 renforce encore un peu les basses : elles sont finalement moins agréables car elles manquent un peu d’attaque et de dynamisme. La signature forte en basses se renforce donc. Comme avec le Mini-I, ce n’est pas au détriment du reste. Les médiums sont encore un peu plus amples et avancent une présence, là aussi, subtilement renforcée. Les aigus prennent, eux-aussi, un peu plus de force tout en restant un peu trop mesurés. Au final, la restitution est toujours très agréable, mais indéniablement marquée. Il nous faut ajouter que le MH751, au-delà de son confort, apporte une bonne immersion grâce à une largeur de scène tout à fait convaincante. Il tient aussi bien la montée en volume, mais avec un niveau de basses puissant, prudence.

Du point de vue vidéo-ludique, le casque, là aussi, offre un bon comportement. En effet, la restitution est là aussi bien équilibrée. Les voix portent bien avec une bonne précision. Elles restent bien sur l’avant et ne subissent aucune le reste de la bande-son. Pour autant, l’environnement profite d’un bon rendu et n’est pas impacté. Etant donné la précision d’ensemble, il ne peine pas à reproduire tous les cliquetis et tintements de notre scène test. En revanche, ils ne sonnent pas aussi nettement que nous avons déjà pu le croisé, mais cela reste tout à fait satisfaisant. En raison de la bonne présence des médiums et notamment médiums bas, il parvient à être très convaincant sur la spatialisation. Nous passerons rapidement sur la question des basses : les explosions sont puissantes avec un meilleur rendu sur le Mini-I. En ce qui concerne le jeu, encore une fois, le MH751 pose les choses de bonne manière, tout autant finalement que sur une utilisation filmique. Nous terminerons par la question de l’isolation et du micro. Sur le premier point, le MH751 isole bien de l’environnement. Ce qui renforce bien évidemment l’immersion. Le micro, quant à lui, se place dans la bonne moyenne. La voix est plutôt fidèlement retransmise et il ne souffre d’aucun parasite. Bref, il sera un bon compagnon au quotidien.

Partagez :