EN DIRECT 1574 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test boitier Monsterlabo The First

Article
Rédigé par
Publié le 25 Avril 2019
Page: 3/6

Pour accéder à l'intérieur du boitier, rien de plus simple : quelques vis à retirer sur l'arrière, et on enlève tout ce qu'il y a dehors.

Si la plaque arrière se retire très facilement, il n'en va pas de même avec les trois pièces qui composent la carrosserie. Il ne faut pas hésiter à écarter un peu sur l'arrière pour tout enlever en les faisant glisser vers le haut, l'épaisseur permettant ensuite à la pièce de reprendre sa forme.

Première surprise, Monsterlabo a mis un peu de tissu pour protéger les pièces et faciliter la glisse. Une très bonne idée, même si avec les frottements il y a quelques défauts visuels. Mais comme c'est à l'intérieur... Deuxième surprise, du moins pour ceux qui ne connaissent pas, l'installation des composants est très spéciale, surprenante et loin de nos habitudes.

Dans un boitier conventionnel, la carte mère et la carte graphique sont fixées au châssis. Ici, ces deux composants ne tiennent que via le système de fixation du radiateur, qui est en fait la pièce central du boitier. Tout tourne autour de lui, on s'en rend compte très rapidement.

Sont désormais visibles le SSD et l'alimentation, la carte graphique et la carte mère au milieu, et l'énorme radiateur dans le haut. Un radiateur constitué de 21 ailettes en aluminium et de six caloducs par composant, histoire de pouvoir dissiper 100W sur le processeur et 120W sur la carte graphique.

Comme on peut le constater, la carte mère est montée à l'envers et laisse donc apparaitre un PCB presque nu. Ce choix, imposé par la construction du radiateur, permet d'avoir un accès rapide à un éventuel emplacement M.2, mais empêche d'avoir la mémoire accessible en cas de changement. Tester le matériel avant de tout monter n'est pas une mauvaise idée.

Pour le stockage, nous avons ici un SSD 2.5" avec un deuxième emplacement à côté, les trous étant placés sous la bande de tissu. Il suffit de décoller légèrement et de remettre, mais rien ne dit que des trous ne seront pas fait par la suite pour que l'utilisateur gagne en simplicité (une seconde...). Un emplacement 2.5" / 3.5" est disponible en parallèle de l'alimentation, à condition que celle-ci soit au format SFX.

En bref, il y a de quoi installer un SSD M.2 sur la carte mère et au moins deux SSD 2.5", ce qui est plutôt intéressant.

Et entre les deux ? Le ventilateur Noctua de 140mm qui est forcé à 25%, soit environ 350rpm. De quoi créer un léger flux d'air et aider la convection naturelle sans ajouter de grosses nuisances sonores. Spoiler : à moins de coller l'oreille au ventilateur, ce qui peut peut faire mal, on ne l'entend pas. Il en va de même pour la petite alimentation Seasonic.

Informations importante, le ventilateur ne s'installe que si l'alimentation est au format SFX.

Partagez :