EN DIRECT 600 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test boitier Monsterlabo The First

Article
Rédigé par
Publié le 25 Avril 2019
Page: 4/6

Avant de passer aux tests, découvrons un peu comment on installe une configuration. La nôtre étant déjà en place, tout a été fait en sens inverse. Mais une nouvelle fois, nous vous invitons à regarder les vidéos de Monsterlabo, ici.

Pour démonter notre configuration, il faut tout d'abord retirer la barre verticale entre la carte graphique et la carte mère. Quelques vis ci et là, et le tour est joué ; deux vis sont plus difficilement accessibles puisqu'elles retiennent le radiateur, mais il suffit d'un peu de patience et d'organisation. On accède ainsi au riser, et il est désormais possible d'enlever la carte mère une fois les quatre écrous du système de fixation du radiateur retirés.

Il ne reste qu'à débrancher les différents câbles pour accéder à la carte mère. La carte graphique se démonte ensuite facilement, là aussi avec les quatre écrous. On peut ainsi découvrir le système de fixation avec les pattes interchangeables et coulissantes qui permettent d'ajuster au mieux la position des composants et de maximiser la compatibilité avec les cartes mères et les cartes graphiques.

Le reste du démontage n'est qu'une formalité, tout comme le remontage dans notre cas, puisque tous les câbles sont attachés à différents endroits du châssis. Monsterlabo fait les choses proprement, assurément.

Et pour une installation depuis un boitier nu ? Dans l'absolu, il n'y a que deux difficultés : travailler à l'aveugle pour la carte mère, à l'envers, et la gestion des câbles. Monsterlabo recommande de tout brancher (si l'alimentation est modulaire) à la carte mère avant d'installer cette dernière, mais nous pensons qu'on peut aussi passer les câbles avant, les mettre aux bons endroits et ensuite les brancher à la carte mère. Tout dépendra de la carte et de la longueur des câbles.

Pour la carte graphique, la vis placée en haut à gauche est la seule à donner un peu de fil à retordre, les caloducs pouvant être trop proches si on a des gros doigts.

Partagez :