EN DIRECT 589 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test clavier CORSAIR K83 : Pour le salon exactement

Article
Mais pas que
Rédigé par
Publié le 09 Mai 2019
Page: 2/5

Le clavier pris en main met en avant une superbe finition. La plaque d’aluminium qui vient habiller la partie supérieure fait clairement son petit effet. En outre, le K83 dispose de nombre de petites attentions qui renforcent encore la sensation de bel objet : un trackpad circulaire, une molette en métal, les boutons du trackpad eux aussi en alu…Bref, ne serait-ce qu’avec sa présentation, il justifie en partie son tarif coquet : 129 euros. Il pourra trôner sans aucun problème sur la table basse du salon. Le plastique utilisé en partie inférieure est lui-aussi d’excellente qualité. Nous passerons donc rapidement sur la finition qui est à l’avenant.

Le clavier est un chicklet compact. En deçà du TKL, il oscille entre le 60% et le 75%. En effet, il ne reprend pas la présence physique de Suppr comme le 75% mais en porte les flèches directionnelles, pas comme un 60% donc. Il est équipé donc d’un trackpad. Les touches sont légèrement creusées et reçoivent un marquage large, fin et classique. Ce dernier est translucide puisque le clavier est rétroéclairé. La barre Espace dispose d’un liseré. Les touches de fonction sont classiquement doublées de commandes. Ainsi sur F1, F2 et F3, le K83 propose des commandes typées Android : retour, poste de travail/panneau principal, navigation entre les fenêtres. F4 ouvre une fonction Recherche. F5 et F6/F7 permettent de choisir la connexion : 2,4 GHz ou Bluetooth 1/Bluetooth 2. Les commandes multimédias classiques sont placés de F8 à F12 : ouverture du lecteur multimédia, stop, morceau précédent, lecture/pause, morceau suivant. Les touches ZSQD sont grises, a contrario du reste du clavier. Les diodes d’information sont placées entre les différents blocs des touches de fonction. La partie droite du clavier est celle qui est équipé du trackpad circulaire. En partie haute, un joystick est accompagné d’une molette métallique de réglage du son. Sous cette dernière, deux boutons rectangulaires permettent pour l’un de gérer le rétroéclairage et de bloquer la touche Windows. Sous le trackpad circulaire, deux boutons, habillés d’alu, jouent les clics droit et gauche de la souris. En retournant le clavier, nous retrouvons deux bandes de caoutchouc sur toute la largeur, mais aussi et surtout l’un des deux boutons reprenant les mêmes fonctionnalités que les précédents. En effet, le deuxième est placé sur la tranche supérieure et arrondie. Il est aussi accompagné du bouton d’allumage du clavier et le port de connexion micro-USB.

Le clavier est un modèle chicklet TKL équipé de switches type ciseaux. Il est Wireless et dispose donc de connexion Bluetooth ou 2,4 GHz dont la portée maximale est annoncée à 10 mètres. Il pourra recevoir jusqu’à deux périphériques sur le mode Bluetooth. Le N-Key Rollover est limité à 20 touches, le polling-rate atteint le classique 1000 Hz. L’autonomie de la batterie Lithium-Ion annoncée est de 18 heures avec rétroéclairage intensité minimale et 40 heures sans rétroéclairage. Il profite bien évidemment du support d’iCUE.

Partagez :