EN DIRECT 1619 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test souris Trust GXT 144 Rexx

Article
Rédigé par
Publié le 12 Juin 2019
Page: 3/5

Le soft est un modèle très simple axé autour d’une unique fenêtre, grise et rouge. Il place les profils sur le bas. Il suffit de sélectionner le profil sur lequel l’utilisateur souhaite intervenir. Deux options sont disponibles : exportation et importation. Sur le haut, nous retrouvons quatre onglets permettant d’entrer dans le vif du sujet.

Ainsi le premier onglet Main permet de venir modifier l’assignation mais aussi de paramétrer certaines vitesses. Les boutons disposent de menu déroulant. Afin de les identifier, trust passe au centre de la fenêtre une souris. Au sein du menu déroulant, nous retrouvons les classiques réaffectations de boutons mais aussi des commandes relatives au multimédia, aux DPI. Bien évidemment, il y aussi les classiques macros. Sur la droite, il sera possible de modifier la vitesse de scrolling de la molette, du double-clic mais aussi le polling-rate, de 125 à 1000 Hz.

Sur Advanced, il sera question de la résolution du capteur sur cinq niveaux, identifiables par la couleur de la diode. L’utilisateur peut choisir le nombre de niveaux puisqu’ils sont désactivables. C’est aussi ici que se trame la gestion de la diode. Comme de juste, l’intensité est paramétrable tout comme la vitesse des différents comportements : nous avons droit à breathing, neon, colorful breathing et steady. Globalement, il sera facile de gérer le rétroéclairage puisqu’il sera plus une question de choix plus que de programmation.

Sur Macro, nous avons ici un enregistreur classique. Il s’articule autour de deux colonnes : l’une pour les macros et la deuxième les saisies relatives à la macro. Les options proposées tournent autour du comportement de la macro : en cycle tant que la touche est pressée, jusqu’à ce qu’une autre touche soit pressée ou encore, nombre de cycle à l’initiative de l’utilisateur. Il est aussi possible d’insérer des touches que l’utilisateur sélectionnera dans le menu déroulant.

Le dernier onglet est celui du Support, simpliste puisqu’il ne comporte qu’une représentation de la souris et le lien du site de la marque. Au final, nous avons là un soft particulièrement simple qui propose juste l’essentiel. Il n’en reste pas moins facile d’accès et sans prise de tête.

Partagez :