EN DIRECT 1392 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test clavier gaming ASUS ROG Strix Flare

Article
Rédigé par
Publié le 22 Juillet 2019
Page: 3/5

En ce qui concerne le soft, le Strix Flare bénéficie de ROG Armoury II. Nous l’avons déjà croisé avec la série de souris Gladius. Par conséquent, nous sommes un peu en terrain connu. Il s’articule autour d’une unique fenêtre aux couleurs de ROG. Le bandeau supérieur recense les différents périphériques de la marque. Pour travailler sur l’un deux, il suffit de le sélectionner. Sur la gauche, nous retrouvons les profils, au nombre de 5 accompagné d’un profil par défaut. Chacun d’entre eux peut être lié à un programme en particulier.

Le premier onglet Keyboard dispose de deux paramétrages : Customize, celui-ci permet de jouer avec l’assignation des touches. Chacune des touches est paramétrable individuellement. Une fenêtre s’ouvre et propose une série de commandes : clavier, souris avec clic droit/clic gauche, macros, lancement de programme, multimédia avec des commandes tout à fait classiques (lecture/pause etc) et raccourcis Windows. Le deuxième réglage se nomme Lightning. C’est ici que l’utilisateur pourra jouer avec le rétroéclairage du clavier. Tout est modifiable : vitesse, direction, intensité et bien sûr couleurs. Asus propose des comportements prédéfinis : vague, respiration, cycle de couleurs, réactif, ondulation, nuit étoilée, sable, courant, pluie et effet customisé.

L’onglet macro est l’enregistreur des macros. La colonne de gauche vient jouer le rôle de bibliothèque. L’utilisation en est assez simple, il suffit de sur + pour créer une nouvelle macro, la renommer puis de lancer l’enregistrement. Les options présentes sont les suivantes : modification manuelle du délai entre saisies voire absence de délai ainsi que boucles et répétitions avec réglage du délai entre les dites répétitions. L’onglet suivant Sync permet d’accorder les différents éléments au niveau du rétroéclairage tant qu’ils appartiennent à Asus.

Le dernier onglet Stats est la partie un peu amusante. Elle permet de comptabiliser le nombre de frappes et les touches utilisées. Rigolo un temps mais indéniablement pas indispensable.

Au final, nous avons un soft sobre qui permettra toutefois de jouer la carte de la personnalisation, y compris sur le plan des macros.

Partagez :