EN DIRECT 922 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test watercooling AIO Alphacool Eisbaer Extreme

Article
Rédigé par
Publié le 24 Juillet 2019
Page: 4/5

Le processeur, un Intel i7-980X monté sur une ASUS X58 Sabertooth, est bloqué à 3300MHz sur les six coeurs puis overclocké à 4400MHz avec un Vcore à 1.45V (test non validé), ainsi qu'à 4080MHz avec un Vcore 1.35V.

Le logiciel retenu pour faire chauffer pendant 30 minutes est LinX, avec Hardware Monitor pour le relevé de la température et un wattmètre pour vérifier qu'il n'y ait aucune baisse sur la charge. Chaque test est effectué deux fois afin de s'assurer de l'exactitude des résultats, puis une moyenne est faite.

La baisse de la vitesse du ventilateur est effectuée via une résistance Noctua NA-RC6, notée LNA dans le graphique. Si le radiateur est équipé de deux ventilateurs, ou plus, chaque ventilateur dispose d'une résistance.

Nous attendions de bonnes performances, et nous ne sommes pas déçus. Cet Alphacool Eisbaer Extreme roule sur la concurrence et nous propose de très bonnes températures. Sans overclocking ou sans carte graphique dans la boucle, nous dirons même qu'il est overkill et un modèle plus simple et moins onéreux fera largement le travail.

Car si les ventilateurs sont plutôt silencieux, la pompe se fait doucement entendre. Le carter n'a pas de rôle d'isolant phonique, et une telle pompe travaille fort. Heureusement, aucune vibration n'est présente malgré la puissance, une excellente chose.

Au minimum, les ventilateurs be quiet! font un travail remarquable et il sera facile de rester sur le bas de la plage PWM si la carte mère est correctement configurée. En charge, la montée est progressive et on arrive à plein régime avec des nuisances sonores qui restent contenues. Les performances auraient peut-être été meilleures en push, mais le kit se défend déjà très bien.

Partagez :