EN DIRECT 1346 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test casque Gaming ROCCAT Noz

Article
Rédigé par
Publié le 09 Août 2019
Page: 2/4

Le casque, pris en main, laisse rapidement visualiser une construction faisant la part belle au plastique. Il est de bonne qualité, même s’il reste classique et granuleux dans l’essentiel. L’arceau opte pour le tissu maillé et le skaï. Ce dernier est agréable au toucher mais il est visible qu’il est assez peu épais. Au final, la finition est bonne et les ajustements sont globalement précis. Globalement car à y regarder de plus près, il y a quelques très légères imperfections. Rien de bien méchant toutefois. Au final, le seul petit reproche réel que nous pourrions lui faire est le fait que les fils d’alimentation sont gainés de caoutchouc entre l’arceau et l’oreillette. Encore rien de méchant, mais un fil gainé/maillé aurait été plus classe.

L’arceau est assez fin, il est revêtu sur l’extérieur et badgé au nom de la marque. L’intérieur, quant à lui, opte pour un tissu maillé. Il recouvre une mousse dont l’épaisseur est moyenne. Elle n’est pas à mémoire de forme. Les réglages sont constitués d’une réglette plastique accolée, sur l’extérieur, à une lamelle métallique. Ce système dispose d’un logement en forme de nœud papillon, coté support d’écouteur, apportant moins de liberté angulaire qu’in vrai pivot mais plus que rien du tout, malin. Le support d’oreillette est en plastique, il suit les écouteurs au plus près. Deux pivots viennent fixer l’écouteur, laissant un peu de liberté de mouvement. La platine de l’écouteur est en plastique granuleux, légèrement arrondie. Chacune d’entre elles portent un marquage : nom du casque à gauche, nom de la marque à droite. L’écouteur gauche reçoit sur la tranche arrière une molette de réglage de volume et un bouton afin de couper le micro. Sur l’avant, nous retrouvons la connexion du micro, équipé d’un détrompeur. Une petite bande de skaï vient fixer les mousses d’oreillettes. Ces dernières sont habillées du même tissu maillé que l’arceau. Une toile acoustique, fine, vient protéger le HP. Le câble part de l’écouteur gauche, il est gainé.

Au niveau technique, le Noz embarque deux HP de 50 mm au néodyme. Le spectre couvert court de 10 à 20000 Hz, il semble donc plutôt descendre assez bas. Ce qui est assez rare sur un casque d’entrée de gamme, sur lesquels il est fréquent de trouver des spectres à 20 Hz. L’impédance est à 60 Ohms et la sensibilité atteint 112 dB. Le casque ne profite pas de support logiciel puisqu’il va rapidement à l’essentiel : le son par son 3,5 mm. Il est pesé à 196 grammes. Ce qui, en soi, le place dans les casques légers, voire très légers.

Partagez :