EN DIRECT 1756 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Comparatif de performances dans Control avec DirectX RayTracing et DLSS

Article
Ray Tracing Control moi !
Rédigé par
Publié le 23 Août 2019
Page: 1/4

Le dernier E3 a laissé penser que l'API DirectX RayTracing devrait être à l'honneur dans les prochains jeux. Car oui pour l’instant, un peu plus de 10 mois après l’avènement de l'architecture Turing de Nvidia, le catalogue de jeux proposant du Ray Tracing demeure mince, on est donc heureux de découvrir chaque nouveauté, afin de pouvoir juger toujours plus du potentiel de cette et aujourd'hui nous allons découvrir le jeu Control, qui proposera deux technologies chères à Nvidia, le Ray Tracing d'une part et le DLSS d'autre part.

Le jeu Control est développé par le studio Remedy Entertainment, studio Finlandais qui a travaillé sur les deux premiers Max Payne, Alan Wake... et est édité par 505 Games. Le jeu est basé sur le moteur graphique Northlight Engine. Le jeu vous fait atterrir à New York dans le Bureau Fédéral du Contrôle et en incarnant Jesse Faden, une agente douée de pouvoirs télékynésiques. Le jeu sortira officiellement le 27 août, nous y avons eu accès avant afin de nous permettre de réaliser des benchmarks ; on suppose que le jeu aura le droit à un patch conséquent pour son lancement officiel, nos mesures actuelles pourraient alors ne plus être totalement pertinentes.

Ce fameux RayTracing a fait couler beaucoup d'encre entre des vidéos bluffantes et des benchmarks volés inquiétants, nous ne savions pas quoi attendre de cette nouvelle technologie. Sur le papier, l'idée de base est évidemment séduisante, avec des promesses alléchantes, comme une meilleure gestion de la lumière, des reflets et de la réflexion, en général. Le plus bluffant restant la promesse de reflets gérés en temps réel sur les surfaces qui proposent un effet miroir. Et Control s'annonce comme une véritable vitrine technologique pour Nvidia ; en effet, à peine entrée dans l'agence, notre personnage a l'opportunité d'entrer dans une petite pièce, une vitre offrant de potentielles reflets s'y trouvent. Par curiosité, nous activons et désactivons le RT : sans, aucun reflet n'est présent, et avec, le reflet de notre héroïne apparaît, quasi parfait, ainsi que celui du journal négligemment abandonné. Cela semble très prometteur.

L'architecture Turing de Nvidia semble actuellement être la seule à être apte à gérer pleinement cette nouvelle API, elle dispose pour cela de RT Core (le Ray Tracing est permis par nvidia avec des cartes non RTX, mais les effets sont bien moindres), 68 RT core pour les RTX 2080 Ti, 48 RT Core pour la RTX 2080 Super, 46 RT Core pour la RTX 2080, 40 RT Core pour la rTX 2070 Super, 36 RT Core pour la RT 2070, 34 RT Core pour la RTX 2060 Super et 30 RT Core pour la RTX 2060. Control propose également la possibilité de profiter de l'antialiasing DLSS, cela fait intervenir les Tensor Core, classiquement dédiés au deep learning dans le monde de l'informatique, la RTX 2080 Ti en possède 544, la RTX 2080 Super 384, la RTX 2080 368, la RTX 2070 Super 320, la RTX 2070 288, la RTX 2060 Super 272 et la RTX 2060 244.

Partagez :