EN DIRECT 1682 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test boitier PHANTEKS Enthoo Luxe² : Le boitier parfait ?

Article
Du PHANTEKS quoi
Rédigé par
Publié le 11 Septembre 2019
Page: 2/6

Le Enthoo Luxe ² est un boitier compatible SSI-EEB, E-ATX, ATX et ses dimensions sont de 240 x 570 x 595 mm. Il propose un châssis en acier, ainsi que des parties en verre trempé, mais aussi de l'alumnium. Il pèse 14.5 kg sur notre cowcotbalance.

Un mot sur le style pour commencer. Et bien on peut le dire, même si le Enthoo Luxe² n'est pas le plus SEXY des boitiers, on ne peut pas non plus dire de ce dernier qu'il est moche, loin de là. En fait, PHANTEKS fait évoluer doucement mais surement le design de son boitier phare et dans cette version Gun Métal, il fait son petit effet, notamment grâce aux parties en aluminium sur la face avant et sur le dessus, mais aussi en raison des panneaux en verre trempé à gauche mais aussi à droite. Bref, un boitier plutôt agréable à l'œil.

On passe maintenant au point de vue technique et on commence avec la face avant. Comme nous le disions, nous avons de l'aluminium au centre. Sur cette partie centrale, nous avons la trappe d'accès au panneau de contrôle, nous allons y revenir. A gauche, comme à droite de cette partie en aluminium, nous avons des larges ouvertures qui permettront aux ventilateurs avant de s'alimenter en air frais. Ces ouvertures courent jusque sur la partie haute du boitier et sont intégralement filtrées. Toujours à propos de la face avant, sachez que nous avons un liseré RGB entre la partie noire et la partie Gun Métal qui forme le pied et l'extension sur la droite.

Passons maintenant à gauche ou nous avons un panneau en verre trempé qui est monté sur charnières. Les pourtours de ce dernier sont peints et il repose sur des bandes de mousses. Sachez qu'il est possible de sécuriser l'ouverture du panneau avec une vis à main via la face avant. Sur la droite maintenant, nous avons un panneau en acier qui reprend la couleur Gun Métal. On y trouve deux grilles, une première très grande pour des ventilateurs additionnels et une seconde, plus petite à destination d'une alimentation. Les deux grilles sont filtrées via des meshs de type textile. Ils sont aimantés. On note aussi la présence une petite vitre en verre trempé qui est placée juste au-dessus des trois brackets SSD.

On vous parle maintenant du panneau de contrôle qui est sous la trappe en aluminium. On y trouve : quatre USB 3.0, un USB 3.1 Type C Gen 2 avec son connecteur spécifique carte mère, les E/S Audio, les deux boutons pour gérer le RGB et le Reset. Le Power On se trouve, lui, sur le dessus, intégré dans la partie en aluminium. Sous cette partie en aluminium, nous avons diverses grilles, pour des ventilateurs ou des radiateurs, nous allons, là aussi, y revenir plus tard.

A l'arrière maintenant, on découvre : les deux vis à main pour démonter la partie supérieure du boitier, une grille en 120/140 mm, l'emplacement de la plaque I/O Shield de la carte mère, les 8 slots d'extension classiques et les trois à 90 ° tous équipés de caches ajourés et au montage par vis à main. Enfinil y a les deux emplacements pour les alimentations dont un est obstrué par un cache amovible qui est maintenu par deux vis.

On termine sous le boitier, où l'on voit tout d'abord les pieds en plastique Gun Métal qui sont recouverts de caoutchouc. On remarque également le grand filtre amovible qui coulisse vers l’avant et une grille au-dessus. Encore une fois nous ferons le point sur cette grille un peu plus loin.

Partagez :