EN DIRECT 2908 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test souris Endgame Gear XM1

Article
Rédigé par
Publié le 23 Septembre 2019
Page: 2/5

La XM1 est presque une ode à la simplicité. Elle ne porte rien de particulier et est intégralement noire. Elle se départit de tout artifice sur l’autel de l’efficacité. Enfin c’est un peu comme ça qu’elle le présente. Cela dit, même si elle est full plastique, l’ensemble est globalement bien traité. En y regardant de plus près, nous avons trouvé un léger décalage dans l’ajustement des clics avec la coque. Pour le reste, c’est tout à fait dans les clous. Le plastique est travaillé mat et lisse et il n’y a pas de patins de caoutchouc pour jouer l’antidérapant. A voir si cela aura une incidence sur la prise en main. En tous les cas, elle présente bien…même si nous avons vu mieux pour le prix demandé : 59,90 € tout de même.

La coque chute avec une courbure douce vers l’arrière. Elle porte un marquage au logo de la marque…qui n’est pas translucide. C’est devenu tellement rare que nous avons dû connecter la souris pour en être certains. Les clics disposent d’une séparation physique avec l’arrière de la coque. Ils sont larges et plutôt plats. Ils encadrent au plus près la molette en ne laissant qu’un léger interstice. La face avant, tout aussi fine que basse, accueille le départ du câble. Il est en caoutchouc, pas de tressage ici. Nous n’avons pas encore abordé le fait qu’elle opte pour un design ambidextre. De fait, excepté la présence des boutons sur la partie gauche, la réservant donc un peu plus aux droitiers – encore que - elle présente des parties latérales semblables : un léger évidement pour affiner la taille suivi d’une partie un peu plus ventrue sur l’arrière. Les deux boutons placés à gauche sont distincts l’un de l’autre. En outre, celui de l’arrière est plus imposant et long que son compère avant. Sous la souris, nous retrouvons quatre patins ainsi qu’un bouton de commande. A priori, il commande deux fonctions : la vitesse du polling rate et le passage des profils.

Au niveau technique, la XM1 joue donc dans la cour des souris ultra légères. Elle embarque un capteur Pixart 3389 proposant pas moins de 16000 DPI. C’est un modèle qui annonce 450 ips et 50 G d’accélération. Pour le reste, les switches des clics sont des Omron présélectionnés. C’est ce point qui permet, a priori, de rester sous les 1 ms de temps de réponse avec un traitement analogique de l’information. Le polling rate atteint 1000 Hz. La XM1 n’est pas équipée de RGB, ça change ! En revanche, nous n’avons pas d’indication quant à la puce mémoire. Les dimensions sont les suivantes : 122.14 x 65.81 x 38.26mm pour 70g. Le poids est vérifié à 69 grammes

Partagez :





Concours