EN DIRECT 5609 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test intras KZ ZS10

Article
Rédigé par
Publié le 04 October 2019
Page: 2/4

Au niveau de la finition, l’ensemble est assez bien traité. Le plastique translucide est de bonne qualité et les ajustements sont plutôt précis dans l’ensemble.

Les oreillettes pour des intra sont assez massives. Identiques tous deux, ils mettent en avant un corps tout en plastique translucide, la forme est globalement celle d’une demi ellipse. La platine plate est donc translucide et laisse voir le PCB rouge. Il est possible d’en choisir la couleur : noir, rouge ou bleu. Le PCB est marqué au nom de la marque en lettrage doré. Sur la tranche avant, KZ place la connexion des câbles. Face intérieure, le corps est moulé et se prolonge par le canon. Ce dernier est obstrué par une grille métallique. Et bien évidemment, il se termine par l’embout de silicone, dont la forme etl e format sont très classiques. Le corps translucide permet de visualiser l’ensemble des HP disponibles. Le câble, nous l’avons dit, est torsadé et bénéficie d’un manchon préformé au niveau de l’oreille, il fait donc le tour de l’oreille. Il se termine aussi par un manchon de plastique noir avec deux tiges métalliques plaqué or.

Au niveau technique, nous avons donc opté pour le ZS10 car il dispose de cinq HP par oreillette. Il est dit hybride car sur les cinq HP, quatre sont des Balanced Armature et le cinquième un haut-parleur membrane plus classique. KZ propose ce casque avec cinq Balanced Armature aussi. Le spectre couvert par le casque est clairement impressionnant : 7 à 40000 Hz, avec une impédance de 32 ohms. La sensibilité est de 104 dB. En tous les cas, sur le papier, ça promet, il nous reste donc à voir ce que cela donne dans les oreilles.

Partagez :