EN DIRECT 1162 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test écran ASUS ROG XG438Q (2160p, 120Hz, FreeSync 2)

Article
Rédigé par
Publié le 28 October 2019
Page: 3/7

L'entrée dans la Republic ne fait pas trop mal aux yeux, nous avons le logo ROG bien centré en gris sur fond noir et les logo HDR 600 et FreesSync 2 en bas à droite, de quoi rappeler les bons arguments de cet écran. Inutile de rajouter le logo 43": cela se voit déjà très bien. La première impression est plutôt bonne, les couleurs riches et les noirs profonds, mais quelque chose cloche : c'est un local dimming. Cela a pour effet de rendre les noirs bien profonds, mais un halo se voit autour de la souris blanche lors des scènes sombres. Hormis ça, en jeu ou en vidéo, le local dimming n'est dérangeant que lors des forts contrastes sur de petites zones. Pour ce qui est de la 4K et de l'espace, aucun souci, on peut facilement mettre 4 fenêtres sans dérangement ni même utiliser de zoom car le pitch est excellent : 0.25, un peu plus fin que les 27" 1440p, mais pas trop fin non plus. Cependant, cela a un prix, on va devoir tourner la tête de part et d'autre pour travailler dessus, à moins de préférer prendre du recul et le zoom sera alors peut-être de mise. Quoiqu'il en soit, mieux vaudra s'abstenir pour le traitement de texte. Mais la retouche photo et le montage vidéo furent très agréables malgré les mouvements de tête.

En jeu, l'écran s'en sort à merveille, les couleurs sont belles et le noir profond, mais on ajoute la compatibilité FreeSync 2 et donc de sa prise en charge HDR. L'écran semble fluide et les 120 Hz y jouent. Et finalement, il est temps de tester le G-Sync compatible, et le verdict est excellent, nous n'avons trouvé ni tearing, ni lag, ni flickering. Nous pensons donc qu'il pourrait être validé par NVIDIA. Que ce soit le premier Portal ou le très gourmand Assassin's Creed Odyssey, le jeu fut un réel plaisir et la dalle de 43" pousse l'immersion au maximum. Ceci étant, le pitch demandera tout de même un peu d'antialiasing. Enfin, si on reste sur un bureau.

Partagez :