EN DIRECT 1275 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test set Logitech : clavier MX Keys Plus et souris MX Master 3

Article
Rédigé par
Publié le 21 Novembre 2019
Page: 4/6

Le premier constat est le fait que l’ensemble clavier-souris dégage une belle impression de qualité posé sur le bureau. Que ce soit le clavier ou la souris, la finition plaide clairement en leur faveur. A l’utilisation, le clavier met en avant les switches ciseaux. C’est un toucher que la plupart d’entre nous connaît dans la mesure où c’est celui de nos ordinateurs portables. Par conséquent, nous ne sommes pas en terrain inconnu. Même s’il ne s’agit pas de switches mécaniques, le confort de frappe est bon. Le déclenchement du switch est assez sec et génère un côté on-off que l’on retrouve avec les claviers membranes. Cet aspect n’est pas désagréable mais nous change évidemment des mécaniques que nous avons sur le bureau de manière générale. D’autant que la course n’est pas bien longue, autour de 2 mm. Bien plus court que les touches au profil haut. De plus, les touches, évidées au centre, apportent un petit plus en précision. L’écartement entre les touches est assez classique, mais les touches larges aident largement : 16 mm contre 13 mm sur un clavier classique. Avec le déclenchement ferme et ces larges touches, indéniablement, il pardonne beaucoup et permet donc de taper sans réelle exigence. Il est en revanche un point plus complexe : le marquage des touches est chargé, nous l’avons dit. Ce qui ne facilite pas la lecture de certaines fonctionnalités. Il suffit de jeter un œil sur les touches situées à proximité d’Entrée. L’une d’entre elle porte jusqu’à 5 marquages ! C’est le défaut de la qualité du clavier : il prévoit une utilisation sur toutes les plateformes, Mac y compris. Il porte donc les logos de ces commandes spécifiques.

Sur le plan ergonomique, le Master Keys est un clavier confortable à la frappe, nous l’avons dit, mais aussi confortable sur la gestion de l’axe avant-bras/poignet. Il est particulièrement peu épais et il n’a pas besoin qu’on lui adjoigne un repose-poignet. Pour autant la version que nous avons reçue est celle livrée avec le repose-poignet. Ce modèle très plat s’adapte parfaitement au clavier. De fait, avec les bras à plat sur le bureau, l’inclinaison est quasi inexistante, les poignets sont bien à plat avec les avant-bras. Il sera donc tout aussi confortable au quotidien qu’en utilisation intensive. Il n’en reste pas moins qu’il est prévu pour être simplement posé. Il est assez lourd et ne bouge donc que très peu, mais un système de maintien aurait pu encore améliorer son utilisation.

Du côté du rétroéclairage, nous devons reconnaître que le fait qu’il soit équipé d’un capteur de proximité apporte son petit effet hi-tech sympathique. Cela permettra d’économiser un peu sur la batterie. En outre, il est très homogène et donc très agréable à l’œil, en blanc uniquement. Il est juste regrettable qu’il soit aussi visible du côté de la partie basse de touches placées sur le bas du clavier. Mais c’est inhérent à la conception du clavier chicklet. L’autonomie du clavier n’est pas prise en défaut. Là où Logitech annonce 5 jours avec rétroéclairage en action, nous devons y être assez aisément. Il permet de travailler de manière tranquille, il faudra juste être un peu rigoureux sur le fait de le recharger en fin de semaine. Ce qui est juste dommage, c’est que Logitech n’ait pas prévu un système d’information sur l’autonomie restante. Histoire de ne pas être surpris au cas où ! Derniers points à aborder : c’est un clavier très silencieux, c’est souvent le cas avec un chicklet. Le Master Keys est particulièrement bon sur ce point, si l’on parvient à ne pas taper trop vite, il n’émet qu’un léger chuintement à la remontée. Les keycaps, quant à elle, même si elles bénéficient d’un revêtement mat, restent en classique ABS. De fait, au prix de vente du clavier et ses fonctionnalités, notamment l’aspect sans-fil, cela reste un peu regrettable…même si certains claviers gamers bien plus cher y font aussi appel.

Partagez :