EN DIRECT 3561 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test ventirad ZALMAN CNPS20X

Article
Rédigé par
Publié le 24 Février 2020
Page: 2/5


Nous l'avons dit à plusieurs reprises récemment, nous ne sommes pas fans des radiateurs au format double tour. Oui, ils sont impressionnants, mais ils arrivent souvent avec quelques soucis de compatibilité, notamment pour la mémoire, et une installation de la configuration pouvant poser quelques problèmes. Et le CNPS20X n'échappe pas à la règle.

Mais qu'est-ce qu'il en impose ! Les deux tours sont impressionnantes avec les ailettes au cuivre au milieu des ailettes en aluminium, et le petit côté nostalgeek ne tarde pas à faire surface. Ce n'est pas un Prolimatech SUper Mega, mais qu'importe puisque c'est encore plus gros !

La finition du produit est impeccable, mais déjà nous pouvons apercevoir quelques traces de doigts. On fera attention lors de la manipulation pour ne pas les rendre visibles, les ailettes an aluminium brillant bien. Les ailettes, justement, sont travaillées afin d'améliorer le flux d'air et d'augmenter la surface de dissipation. Elles sont assez espacées et relativement épaisses, donnant un aspect solide au produit.

La base est en cuivre nickelé avec six caloducs de 6 mm de diamètre. La finition est bonne et l'absence de finition dite miroir n'est pas problématique. Les caloducs sont particulièrement bien intégrés et ils traversent proprement les ailettes. Sauf peut-être sur la supérieure, il peut manquer un petit quelque chose pour finir le travail plus proprement. Mais là encore, cela ne nous dérange pas.

Du côté des ventilateurs, en 140 mm, ZALMAN joue la carte de l'originalité. Peut-être trop d'ailleurs, ce qui peut poser quelques problèmes par la suite.

En faisant l'impasse sur le cadre, ZALMAN joue un jeu étrange puisque les ventilateurs de ce genre sont connus pour proposer des performances moindres. La marque passe donc sur un système avec deux niveaux de pales pour augmenter les performances et canaliser le flux. Pourquoi pas.

Mais surtout, le système de fixation s'éloigne complètement des traditionnelles griffes ; le ventilateur est en fait composé de deux parties : le ventilateur en lui-même et un support de fixation. Plutôt souple, ce dernier est équipé de patins en caoutchouc pour limiter les vibrations, tandis que le système de fixation se place sur deux gondes de chaque côté. Un gond cassé ? Un ventilateur en moins. Voilà le vrai problème.

Côté éclairage, ZALMAN fait avec ce qu'il peut sur un ventilateur sans cadre à pales noires : on trouve donc des diodes au niveau du moteur et sur les branches. C'est simple, peut-être un peu cheap visuellement parlant avec le système éteint, mais c'est ainsi.

Sur un plan plus technique, le ventilateur tourne @800~1500 rpm pour un débit d'air de 61 CFM et une petite pression statique de 1.1 mmAq.

Partagez :
Marque : Zalman