EN DIRECT 2044 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test souris Gaming Gear Dragon Slayer DS01

Article
Rédigé par
Publié le 03 Avril 2020
Page: 3/5

Le soft est disponible sur le site Gaming Gear. Il s’agit d’un exécutable assez léger et donc l’installation est rapide. A l’ouverture du pilote, nous faisons face à une unique fenêtre qui regroupe tous les réglages.

Premier constat, la Dragon Slayer dispose de plusieurs profils. En effet, sur le bas à droite de la fenêtre, un bouton Profil permettra de créer les profils dont l’utilisateur aura besoin. Ils se retrouvent ensuite sur le menu déroulant sur le haut à droite cette fois-ci. Pour travailler l’un ou l’autre des profils, il suffit de le sélectionner. Ensuite, tout se passe sur les parties droite ou gauche. Ainsi sur la gauche, un encart permet de modifier les assignations de boutons. Chacun des boutons est repéré sur la souris placée au centre. Que l’on clique sur l’encart ou sur les numéros situés sur la souris, une nouvelle fenêtre s’ouvre et propose de nouvelles fonctionnalités. Classiquement, la Dragon profite de fonctionnalités média (stop, lecture/Pause etc), DPI (augmentation/diminution niveau DPI), Windows (Bureau, Index etc), liées aux raccourcis classiques (copier, coller, couper etc) et, bien évidemment, celles qui tournent autour des macros. Un éditeur est intégré que l’on peut ouvrir sur un deuxième encart à gauche ou au sein même de la fenêtre fonctionnalités. C’est un enregistreur traditionnel, il offre la possibilité de placer des répétitions et d’ajouter des délais. S’ajoute à cela la gestion du comportement de la macro : exécution une fois à la pression de la touche, en boucle jusqu’à nouvelle pression, en boucle tant que la pression est maintenue. Tout y est et il sera possible de se confectionner des macros autant que de besoin.

Derniers des encarts placés à gauche : le réglage de la vitesse du polling rate et réglages système. Ce dernier permet d’intervenir sur la vitesse de la souris, du double clic et de la molette. C’est à droite que nous retrouvons les différents niveaux de DPI. La Dragon supporte jusqu’à 6 niveaux. Juste en dessous, Eclairage prend en charge la partie déco et rétroéclairage. Comme souvent, les comportements sont nombreux – 10 – et peuvent être modifiés au niveau de la vitesse et de la luminosité. Un nuancier est disponible et permet de sélectionner les couleurs des quatre zones. Ces dernières sont disponibles sur les quatre carrés chiffrés placés au-dessus et interagissent donc avec les quatre diodes sur la souris. Il est donc possible, comme souvent, d’opter pour la ou les couleurs qui conviennent.

Au final, nous avons là un petit soft simple, accessible et qui permet de programmer sa souris à sa convenance.

Partagez :
Marque : Gaming Gear