EN DIRECT 795 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test Intel NUC 9 Extreme Compute Element NUC9i9QNB

Article
Rédigé par
Publié le 03 Juin 2020
Page: 2/7

Le NUC Compute Element prend donc la forme d'une carte en PCI-E 16x, mais attention, il ne sert à rien de l'installer dans un PC pour espérer en profiter en complément de son ordinateur. Il s'agit bien d'un système indépendant et aucun lien ne se fera avec l'autre machine. A condition, déjà, que le tout démarre ; nous n'avons pas fait l'essai, sait-on jamais... En revanche, nous pouvons d'ores et déjà dire que le PCB qui prend place dans les boitiers compatibles est obligatoire. Celui-ci, outre faire le lien avec une éventuelle carte graphique et un SSD, envoie aussi de la puissance au NUC9i9QNB ; il est donc impossible de booter juste avec le connecteur à huit broches.

Physiquement, ce Compute Element est particulièrement sobre. Pas de tête de mort Intel Extreme, on se contentera de la référence du processeur sur le carter, ici Core i9 de neuvième génération, avec un logo Intel embouti dans le plastique. Un plastique qui se montre qualitatif, mais qui garde un peu les traces de doigts. Cela dit, comme la carte va ensuite dans un boitier, ce n'est pas très grave. Outre le logo et le petit blabla qui tient sur une ligne, on trouve le ventilateur de type blower.

Une partie du PCB se dévoile également, avec notamment quelques points importants pour les branchements. Sur le coin supérieur gauche, au-dessus de l'équerre PCI, se trouve la partie HD Audio. A l'opposé, nous trouvons un connecteur d'alimentation à huit broches, qui masque partiellement un header USB Type-C. Vient ensuite un header à huit broches pour la nappe des éventuels ventilateurs, plus un header bleu qui va permettre de brancher le bouton Power et es éventuelles diodes qui vont avec. On termine avec le ventilateur qui est déjà branché ; le câble est partiellement bloqué par le carter, mais il manque un petit crochet pour que tout soit vraiment propre et ne bouge pas. Intel annonce également deux headers USB 2.0, qui doivent être les deux en blanc pour deux ports USB supplémentaires.

Au dos, on retiendra surtout la backplate du système de refroidissement. Il faut aller au-dessus pour voir un peu plus de choses, notamment le radiateur en noir ainsi que deux connecteurs M.2 pour le stockage, ainsi que les prises SMA pour les antennes WiFi. Dessous, on ne note que le connecteur mâle PCI-E.

Ne reste donc que l'arrière, soit l'équerre PCI. Ou les deux puisque la carte prend place en dual slot. La connectique se montre plutôt complète avec notamment deux ports Thunderbolt 3, quatre ports USB 3.1, une sortie HDMI, la sortie audio sous forme de jack 3.5 mm en combo et deux ports Ethernet.

Malheureusement, les deux ports sont en GbE avec derrière des contrôleurs i219-LM et i210-AT. Un contrôleur Ethernet en 2.5 GbE n'aurait pas été de refus.

Est également présente une petite grille d'aération qui ne renvoie sur rien de particulier.

Partagez :
Marque : Intel