EN DIRECT 2325 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test watercooling AIO ARCTIC Liquid Freezer II 360 ; simplement parfait ?

Article
Rédigé par
Publié le 21 Septembre 2020
Page: 2/5


Grâce à l'utilisation d'une gaine avec plusieurs coloris sur les tuyaux, les kits watercooling AIO ARCTIC se reconnaissent facilement. L'imposant radiateur en aluminium de 38 mm y est aussi pour quelques choses, tout comme l'absence de câbles apparents pour les ventilateurs. Sans oublier le style inimitable du top du watercblock.

Bref, un Liquid Freezer II, ça ne ressemble à rien d'autre dans le petit monde du watercooling AIO, et c'est une bonne chose que d'avoir un peu d'originalité, d'autant plus que la finition est soignée sur l'ensemble des éléments.

Le radiateur est donc un modèle en aluminium d'une épaisseur de 38 mm. Rien de neuf pour le matériau retenu, tandis que la hauteur traditionnelle est de 27 mm. De quoi apporter plus de performances sur le papier, à condition d'avoir des ventilateurs qui suivent derrière. Ou dessus selon le point de vue.

La finition est bonne, et le petit logo ARCTIC sur le côté apporte une petite touche de fantaisie tout en étant très discret. L'aspect simple et sobre est renforcé par la forme parpaing. A la Ferme, nous sommes sous le charme.

Avec leur finition chromé, les embouts tranchent un peu, et nous sommes un peu moins convaincus. En revanche, le design de la gaine est une réussite pour les tuyaux, qui mesurent ici pas moins de 450 mm de longueur. De quoi assurer à ce Liquid Freezer II 360 une compatibilité avec de nombreux boitiers sur le marché, pour ne pas dire tous.

Si la gaine n'est pas forcément agréable au toucher, elle est bien installée et les tuyaux se plient convenablement. Aucun risque d'en pincer un, à moins de le vouloir.

Le waterblock comprend également la pompe, ainsi qu'un petit ventilateur de 40 mm qui s'occupera des VRM. Avec une vitesse de rotation allant de 1000 rpm à 3000 rpm, il apportera juste ce qu'il faut pour créer un petit courant d'air autour du socket. Entièrement en plastique, le top reste propre même si on ne peut s'empêcher de trouver un côté jouet au look général.

Excellente chose, un seul câble s'échappe de l'ensemble : il permet d'alimenter la pompe, le ventilateur de 40 mm et les trois ventilateurs de 120 mm.

Les ventilateurs sont des P12, des modèles bien connus qui tournent de 200 rpm à 1800 rpm pour un débit d'air de 55.6 CFM et une pression statique de 2.2 mmAq. Si on ne trouve aucun système pour lutter contre les vibrations parasites, sauf dans le bundle, ARCTIC a fait un travail remarquable sur la gestion des câbles. Rien ne dépasse, les câbles des ventilateurs sont courts et rejoignent un adaptateur Y qui file directement sous la gaine d'un des tuyaux pour aller au waterblock.

Partagez :
Marque : Arctic