EN DIRECT en ligne connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test watercooling AIO Phanteks Glacier One 240 MP, un premier jet réussi

Article
Rédigé par
Publié le 16 Décembre 2020
Page: 2/5


Au déballage, le kit n'a absolument rien d'excitant. Il est même assez moche avec la pompe dégarnie de son top. Mais une fois que celui-ci est posé, la grosse claque ! On a l'impression d'avoir un waterblock intégré à un circuit AIO. Mais n'allons pas trop vite.

Comme nous le disions, le top de la pompe n'est pas en plus, et ce pour une raison : faciliter l'installation, qui reprend le système stock Asetek : on visse donc par le dessus. Pour tenir le top, Phanteks est resté simple avec deux aimants qui tiennent particulièrement bien. Il n'y a rien à redire, le tout devrait rester en place si on transport le PC d'une LAN à une autre. En revanche, la gestion des coudes est moins bonne une fois le top en place, puisqu'il entoure les deux connecteurs, réduisant la marge sur le pivot.

Question design, c'est simple et élégant, même sans éclairage. On retrouve deux logos Phanteks qui encadrent une pièce en verre trempé, et celle-ci est utile puisqu'elle cache l'effet miroir infini crée par quatorze diodes. Forcément, un câble s'en échappe pour le RGB, avec deux connecteurs.

La base est déjà partiellement recouverte de pâte thermique, et la finition est à l'image du reste : très bonne.

Pour le radiateur, aucune surprise n'est à prévoir. Un modèle simple et bien fini en aluminium et d'une épaisseur de 27 mm. Les tuyaux sont agréables à l'oeil et au toucher, mais la longueur de 400 mm ne se ressent pas, justement à cause des coudes qui pivotent moins que d'autres. Ajoutons à cela trois petits accessoires du bundle qui viennent apporter de la rigidité : des pinces qui vont regrouper les deux tuyaux et permettre de faire passer un câble au centre. Un accessoire qui laisse circonspect au début, mais qui s'avère diablement pratique et efficace pour obtenir un rendu aux petits oignons dans son boitier.

Les deux ventilateurs sont des modèles MP de 120 x 25 mm qui tournent de 500 rpm à 2200 rpm. Autant dire qu'on devrait avoir pas mal de bruit à plein régime, mais la plage PWM plus que large permettra également d'avoir du silence. Le débit d'air maximal est de 60.51 CFM avec une pression statique de 3.41 mmAq. Grosse information, la durée de vie est de 150000 heures avec un roulement UFB.

Point intéressant, qui participe à tout cet ensemble de petits plus, le câble de chaque ventilateur est court, avec un connecteur mâle et un connecteur femelle. On pourra donc chaîner les ventilateurs facilement, et selon la position dans le boitier, il sera possible de ne pas utiliser de rallonge pour une gestion des câbles plus que propre.

Partagez :
Marque : Phanteks