EN DIRECT en ligne connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test watercooling AIO SilverStone IceGem 280, la boucle est bouclée

Article
Rédigé par
Publié le 14 Décembre 2020
Page: 2/5


Le waterblock reprend un design que l'on qualifiera de minéral, ou bien de Royal si on se base sur la mémoire G.SKILL du même nom. Un design très clivant, mais nul doute que les amateurs seront ravis de pouvoir se monter une configuration homogène sur ce point. Le haut du top arbore un petit logo SilverStone qui laissera passer quelques lumières. Dessous, la base en cuivre est propre avec une finition très simple, et on retrouve bien entendu deux connecteurs coudés qui pivotent pour les tuyaux. Plus les câbles pour le retour de vitesse sur la carte mère, ainsi que le RGB.

Le radiateur mesure donc 28 mm et s'offre une compatibilité 280 mm. La finition est bonne malgré une finition très basique, et il manque peut-être un petit quelque chose qui rappelle le look du waterblock. Néanmoins, nous ne nous attarderons pas sur ce point, le radiateur étant souvent partiellement caché. Et avec trois ventilateurs RGB qui le recouvrent, l'œil sera attiré ailleurs.

Les tuyaux, comme de plus en plus souvent, sont gainés avec un nylon agréable au toucher. Les courbes sont belles et il parait difficile de pincer les tuyaux lors de l'installation.

Les deux ventilateurs retenus tournent de 600 rpm à 1600 rpm. Et c'est ici que les choses sont intéressants, puisque les 120 mm montaient à 2200 rpm un débit d'air avec 93.4 CFM et une pression statique de 3.18 mmAq, le tout à 36.6 dB(A), tandis que le ventilateur en 140 mm est donné pour 99.2 CFM, 3.1 mmAq et 23.4 dB(A) !.

Les coins sont recouverts de caoutchouc pour limiter les vibrations, et on trouve sur chaque ventilateur un câble PWM et un RGB.

Partagez :
Marque : SilverStone