EN DIRECT en ligne connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test micro Blue Yeti X : le meilleur microphone USB ?

Article
Rédigé par
Publié le 23 Avril 2021
Page: 3/4

Ergonomie et design

Le Blue Yeti X inspire clairement la solidité et la qualité de fabrication. Avec sa structure entièrement en métal, finement recouverte d’une peinture noir mat et son design rétro mêlé de modernité avec ses indicateurs RGB, on tombe sur un équilibre entre les deux mondes à la fois osés et spontanément agréable. Le pied fourni permet d’alourdir l’ensemble et surtout propose une adhérence à toute épreuve. On apprécie grandement le choix d’un potentiomètre cliquable à l’avant pour accéder à des paramètres utiles au quotidien, tandis que celui pour choisir le pattern est intelligemment positionné à l’arrière : de fait, cela ne surcharge pas l’esthétique sobre du micro et – théoriquement – il n’y a pas besoin d’accéder aussi souvent à cette fonctionnalité. Par ailleurs, toutes celles accessibles par ces deux boutons sont également trouvables dans la suite logicielle que l’on vous détaille dans le paragraphe suivant.

En revanche, on est assez déçu, même si ce n’est en réalité qu’un léger détail, que la connectique soit en Micro-USB. Rien de grave puisque le constructeur fournit un câble avec le micro, mais bon, ce n’est plus la norme, ni la tendance, donc on le précise. Et il fallait bien qu’on trouve un élément pour ternir notre avis extrêmement positif sur ce micro.

Suite logicielle

Avec le rachat du constructeur Blue par Logitech, le Yeti X se retrouve entièrement gérable avec la suite logicielle Logitech G-HUB. Dans une interface sobre, lisible et moderne, les réglages s’accèdent sur la gauche dans trois sections distinctes : Micro, Éclairage et Casque.

La première section permet donc de choisir dans un premier temps le mode de capture selon les quatre capsules intégrées (Cardioïde, Omnidirectionnel, Bidirectionnel et Stéréo). On peut également régler directement le gain de manière logicielle. Ce que l’on apprécie, c’est la présence de la fonctionnalité « Blue Voice », qui permet aux moins initiés d’accéder à des rendus de captation variés pré-enregistrés. Lorsque l’on l’active, on accède à un equalizer qui permet de régler le volume des fréquences basses, moyennes et hautes. En dessous, on retrouve tout un ensemble de 11 préréglages. Idéal pour ceux qui n’aiment pas ou ne savent pas mettre les mains dans le cambouis pour travailler la texture de voix via un autre dispositif logiciel ou matériel. Certains sont perfectibles, mais l’intention est largement louable. Toujours dans cette même section, l’activation des commandes avancées permet d’accéder au filtre passe-haut (une limite définie en Hz à partir de laquelle les bruits situés au-dessus ne seront pas captés), à la réduction de bruit et à l’expander/noise gate, défini en décibels qui permet de couper tous les sons de faible volume (comme les bruits de fond). Sous l’equalizer, il y a également le De-esser pour permettre de supprimer les sifflantes, le compresseur pour réduire la dynamique de l’audio pour égaliser ou non le volume de l’ensemble des sons captés (par exemple si une personne parle plus fort qu’une autre en situation réelle, cette option permettra de mettre les deux voix à volume égal) et pour terminer, un limiteur pour indiquer le nombre de décibels maximum captés par le micro.

La seconde section permet d’accéder, et c’est aussi original qu’utile pour une fois, à la personnalisation de l’éclairage des témoins lumineux. L’ensemble des diodes est en RGB, ce qui permet d’assortir votre micro à votre environnement ou bien de changer les codes couleur en fonction de vos préférences : la couleur du gain, des modes, du monitoring du casque, etc. Pour terminer, la troisième section permet de régler le retour du casque avec un autre equalizer dédié et des préréglages par défaut (différents types de jeux, flat, basses, etc.).

Qualité de son

De base, la qualité d’enregistrement du Yeti X est très bonne. La captation est détaillée et réaliste et permettra, si on n’utilise pas la suite G-HUB, de remixer sa voix très facilement avec une base saine, qualitative et propre. Il va de soi que sans filtre anti-pop, vous aurez évidemment droit à quelques mais légers bruits sourds. La suite logicielle avec la fonctionnalité Blue Voice permettra de changer directement à la captation la nature de votre voix.

Un choix que des utilisateurs confirmés ne feront pas, préférant opter pour une capture « brute » pour ensuite la remixer en temps réelle via d’autres outils physiques ou logiciels, mais qui seront extrêmement utiles aux débutants, le tout avec des performances au rendez-vous. Cela permet d’avoir plusieurs types de rendus vraiment différents les uns des autres sans avoir de connaissances dans le milieu de l’enregistrement audio. Pas moins de onze effets vocaux différents sont disponibles, permettant d’obtenir un son chaleureux, ou encore quelque chose de plus détaillé, plus large, plat ou encore un effet radio FM. La liste est fournie et vraiment complète selon ses préférences, il est d’ailleurs possible d’ajouter des préréglages personnalisés.

Partagez :
Marque : Blue
Chercher Blue Yeti X sur :
Rechercher « Blue Yeti X » sur LDLC  Rechercher « Blue Yeti X » sur Amazon  Rechercher « Blue Yeti X » sur Matériel.net  Rechercher « Blue Yeti X » sur Top achat