EN DIRECT 944 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

3 ventirads CPU LGA 775

Article
Pour que le froid soit sur ton CPU
Rédigé par
Publié le 25 Septembre 2008
Page: 2/5


Commençons avec le Akasa Revo, qui comme nous le disions n'est plus très jeune, mais pourtant intéressant. En effet, il exploite la technologie Bubble Pump. Au premier abord, cela pourrait faire rire, or ce concept est très sérieux et mélange les caloducs et le watercooling. Cet Akasa utilise une pompe thermodynamique à air générant des bulles qui mettent en ébullition un fluide, du R134a en l'occurrence, comme dans les frigos. Fluide qui est alors refroidi par le radiateur, provoquant un changement d'état qui permet la dissipation de la chaleur en provenance du processeur. Le tout marche en circuit clos et ne nécessite pas de remplissage. Cela se traduit par un ventirad de taille assez compacte, qui utilise 2 tuyaux d'un centimètre de diamètre et un radiateur de 92 mm ressemblant fortement à un radiateur de watercooling.





Le Revo est constitué d'aluminium, il mesure 90 x 132 x 138 mm et pèse 329 grs avec son ventilateur de 92 mm qui tournera de 600 à 2200 trs, pour des nuisances sonores comprises entre 17 et 26 dBa et un débit d'air de 11.4 à 42 CFM. Le ventilateur utilise une prise PWM. Dans la boite, vous trouverez: le ventirad, les systèmes de fixation LGA 775 et Socket 939 et AM2, de la pâte thermique qui semble de qualité et une notice d'instruction. L'ensemble est bien fini, sauf la base en aluminium qui présente de nombreuses rayures, comme si sa finition avait été réalisée à la main et au papier de verre. Cependant elle reste très plane. Le ventilateur est, lui, monté sur une cage en plastique, et vous pourrez placer ce 92 mm à l'intérieur ou à l'extérieur, selon vos besoins.

Le montage de ce ventilateur se montre très simple et ne demande aucun démontage de carte mère. La base de fixation utilise les griffes Intel et deux barres en acier viennent plaquer le ventirad sur le processeur. L'opération ne demande aucun effort particulier, et le maintien est plutôt bon. Enfin finissons avec le prix, car les résultats sont disponibles en dernière page, 49.80 €.

Passons à la présentation de notre second ventirad, le Noctua.
Partagez :