EN DIRECT en ligne connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test watercooling EK EK-Classic Kit P240 D-RGB : Parfait pour se lancer dans le vrai watercooling ?

Article
Rédigé par
Publié le 01 Juillet 2021
Page: 4/7

Commençons par le nettoyage du radiateur, c’est une opération importante car il y a systématiquement des petits débris dedans, et on ne veut surtout pas qu’ils se promènent dans la boucle. J’utilise de l’eau déminéralisée avec une pointe de vinaigre blanc, réchauffé au micro-onde. On remplit le radiateur à moitié, on bouche et on secoue. Répéter autant de fois que nécessaire, jusqu’à ne plus voir de petits débris (verser dans un évier blanc, ou un bol) puis bien rincer à l’eau déminéralisée.

PS : le petit entonnoir ne fait pas partie du bundle, mais il s'agit d'un petit accessoire fort pratique.

Occupons-nous maintenant du waterblock, dont l’installation est très simple sur socket 2066. On commence par appliquer la pâte thermique incluse dans le bundle sur l’IHS et on installe les entretoises sur lesquelles nous visserons le block. On vient poser ensuite le waterblock, sur lequel on a préalablement installé deux raccords, puis on visse à la main.

Préparons ensuite la pompe, on monte le support de fixation, puis deux raccords, dont un à 90 °. Puis nous l’installons dans le bas de notre boitier, sur un emplacement de ventilateur.

Montons ensuite nos deux Vardar sur le radiateur. Pour ce montage, j’ai décidé d’installer le radiateur en top de notre boitier, avec les ventilateurs en push. N’oublions pas de préparer également les deux raccords pour le passage de l’eau. La clé EK est très pratique et bien pensée, je l’ai beaucoup utilisée, mais le plastique s’abime vite...

Puis montons le tout dans notre boitier ! Comme vu précédemment, les petites vis un poil plus longues que prévu, m’ont obligé à utiliser des rondelles pour ne pas venir abimer les ailettes du radiateur. Rien de bien méchant, les parois de l’Enthoo 719 sont aussi particulièrement fines. C’est toujours utile d’avoir des petites rondelles qui trainent ! EK devrait peut-être en mettre dans son bundle pour ce genre de cas.

Maintenant le tubing ! On commence par enfoncer le tuyau sur un raccord, en n’oubliant pas de mettre la bague avant qui viendra sécuriser le tuyau, en vissant à la main. Puis, pour chaque portion, on mesure et on coupe pour connecter au prochain raccord. Le coupe tuyau fourni par EK fait parfaitement son office, en revanche pour faire des petites corrections, par exemple pour couper juste 1 ou 2 cm, il fera des coupes imprécises et pas très droites, mais c’est classique sur du tuyau souple qui a tendance à s’écraser.

Et voilà ! Tout est raccordé. L’avantage du tuyau souple, c’est que ça va vite et que c’est sécurisant. Mais cela ne sera évidemment jamais aussi net que du rigide. Le Duraclear se comporte bien, ne se coude pas facilement malgré sa petite épaisseur. Il faut dire que j’ai de la place dans ce boitier. Le résultat est plutôt convaincant, même si pour ma config, j’aurai aimé du tuyau noir… A quand des kits avec du tuyau noir mat ZMT Mr. EK ??

Partagez :
Marque : EK
Chercher EK EK-Classic Kit P240 D-RGB sur :
Rechercher « EK EK-Classic Kit P240 D-RGB » sur LDLC  Rechercher « EK EK-Classic Kit P240 D-RGB » sur Amazon  Rechercher « EK EK-Classic Kit P240 D-RGB » sur Matériel.net  Rechercher « EK EK-Classic Kit P240 D-RGB » sur Top achat