EN DIRECT en ligne connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test casque EPOS H3 Hybrid, multipoint et multi-gagnant

Article
Rédigé par
Publié le 25 October 2021
Page: 3/4

Sur le premier point, clairement cet EPOS H3 Hybrid mérite quelques éloges. Pesant seulement 298 grammes (alors qu’il inclut une batterie) et avec un arceau efficace et des oreillettes très ergonomiques, clairement le casque se fait vite oublier. La pression est plutôt exercée au niveau des oreilles que sur le haut du crâne mais c’est largement compensé par le fait que les coussinets de protection des haut-parleurs soient généreusement rembourrés. De ce fait, l’endurance d’utilisation est assez élevée et le tissu cotonneux apposé sur le bord des coussinets apporte beaucoup moins de chaleur que le traditionnel similicuir. Un bel ensemble qui promet donc ergonomie et confort, c’est très bien joué.

La qualité de construction est globalement très bonne, avec quelques inégalités. Si l’arceau et les oreillettes sont impeccables, aussi bien au niveau finitions de qualité de matériaux, on a tout de même un petit regret au niveau de la molette de son à droite, imprécise au possible et très plastique. C’est secondaire, certes, mais c’est un détail qui se note assez rapidement. Pour le reste, c’est vraiment du tout bon, on a même vu moins bien sur cette gamme de prix. Le micro et son système de fixation sont très solides. Un petit « clic » audible se fait entendre lorsque l’on abaisse ou relève le microphone, ce qui a pour but de le désactiver ou de l’activer.

Pour un avis le plus objectif possible, on vous présente notre ressenti en mode USB, dont on sait que la qualité de son sera la même d’un utilisateur à l’autre par rapport à une utilisation analogique ou bien évidemment, la qualité de la carte son joue un rôle.

Là encore, on est très satisfait du rendu sonore de ce H3 hybrid. En jeux, avec le logiciel EPOS Gaming Suite, on a le droit à un mode 2.0 ou 7.1 qui s’accompagnent tous deux d’un equalizer plutôt précis. En mode stéréo, l’image est vraiment appréciable. La spatialisation est précise et réaliste et ne tente pas de faire dans le surnaturel, comme c’est parfois le cas pour les casques gaming, les scènes sont assez instinctives. Toujours en mode 2.0 pour un usage multimédia et en particulier pour la musique, on obtient de très bons résultats. La dynamique est respectée, il n’y a pas de basses baveuses qui enveloppent tout le spectre, c’est assez linéaire sur les fréquences basses et graves. En revanche, comme tout bon casque gaming de nos jours, les fréquences médiums et aigues sont un peu sur-représentées. Mais un petit coup dans l’equalizer permet d’obtenir une courbe assez intéressante pour pouvoir écouter de la musique.

Le mode 7.1 du casque n’est pas en reste. On obtient une spatialisation 3D vraiment naturelle avec ce H3 Hybrid. Pourtant, je ne suis pas spécialement fan de ces modes, qui peuvent être très vite fatigants : la spatialisation peut être parfois très aléatoire, disproportionnée et surtout, une dénaturation du son prend vite place avec un filtre métallique assez désagréable. Ici, rien de tout ça. Je me suis même surpris à laisser le mode 7.1 durant mes sessions de tests en jeux sans broncher.

Si jusqu’ici le EPOS H3 Hybrid s’en sortait avec beaucoup d’éloges (bien méritées), on reste légèrement déçu du microphone. En fait, en l’état, il n’est pas du tout mauvais. Le son est même clair, limpide et plutôt chaleureux, d’autant plus qu’il est possible d’accéder à des réglages avancés via la suite logicielle pour régler le gain, la tonalité latérale et activer ou non une barrière anti-bruit. Il est même possible d’obtenir un amplificateur « chaud » pour améliorer encore plus la voix et le résultat est bon.

Non, ce qui nous gêne, c’est la trop forte capacité du micro à capter les bruits ambiants. Les clics de souris, barrière antibruit active ou non, sont captés dans notre cas. De plus, on note une difficulté à capter au même volume sonore les débuts de phrases. Voici trois exemples audios pour illustrer nos propos. À la fin de chaque enregistrement, je claque des doigts le plus loin possible du micro à ma droite puis à ma gauche. Pour info, j’ai les bras longs, je mesure 1m92. Ne faites pas n’importe quoi avec ces infos sensibles de ma vie privée, merci d’avance. Bref, malgré les options assez riches de la suite logicielle, pas moyen d’avoir une barrière antibruit efficace. EPOS aurait dû opter pour un microphone unidirectionnel pour pallier à ce problème.

Partagez :
Marque : EPOS
Chercher EPOS H3 Hybrid sur :
Rechercher « EPOS H3 Hybrid » sur LDLC  Rechercher « EPOS H3 Hybrid » sur Amazon  Rechercher « EPOS H3 Hybrid » sur Matériel.net  Rechercher « EPOS H3 Hybrid » sur Top achat