EN DIRECT en ligne connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test souris Mionix Avior Pro, une vraie souris ambidextre

Article
Rédigé par
Publié le 02 Novembre 2021
Page: 3/5

La coque de cette Avior Pro reste, malgré son aspect générique, très typé. Une souris longue mais basse, c’est assez rare de nos jours et cela pourrait plaire à bien plus de joueurs qu’on ne le croirait d’emblée. Donc, subjectivement, question confort la Avior Pro peut surprendre dans le bon sens. Son ergonomie assez bien affutée propose une prise en main plutôt naturelle, très orientée vers le claw et le fingertip. Le palm est évidemment possible, mais la taille basse de la coque ne permet pas de bien coller sa main sur l’ensemble de la partie supérieure de la souris. L’accès aux boutons latéraux est très aisé avec le pouce. Ceux-ci sont très facilement identifiables et leur retour est plus qualitatif, avec un ressort à la résistance très progressive et à l’actuation très nette. En plus, on apprécie le fait qu’elle soit réellement symétrique pour les gauchers.

Le feeling général sur cette Avior Pro est plutôt bon. Si on peut être un peu dérouté par le poids de la souris, qui s’élève tout de même à 98 grammes pour des dimensions moyennes (on est donc très loin du poids moyen d’une souris de ce type à l’heure actuelle), il faut aussi se rappeler qu’il s’agit d’un revival et que l’ancienne version pesait 146 grammes, ce qui était vraiment énorme. Il y a du mieux donc, mais ce ne sera pas forcément au goût de tout le monde. Heureusement, les larges patins PTFE qui assurent la glisse de la souris tiennent très bien leur rôle et malgré son poids, tout se passe très bien sur le tapis.

Mionix a également intégré de meilleurs switchs sur ses boutons principaux. Comme la Castor Pro et contrairement à la Naos Pro, aucun problème de pre-travel ou de wobbling. Tout est très stable, la réactivité est de mise et le feeling du switch est assez plaisant, à mi chemin entre du Huano Blue et du Kailh GM 8.0. La molette bénéficie également d’une très bonne stabilité, en plus d’avoir des crans nets et peu gras et une résistance tout à fait à l’équilibre.

Le seul réel souci sur cette Avrio Pro, outre son poids pour certains, c’est le matériau utilisé pour la coque. S’il est vraiment classe et solide, force est d’admettre qu’il marque assez vite. Ce détail n’est qu’esthétique mais à 69€ l’exemplaire, on aurait tout de même apprécié que Mionix tente l’expérience d’un nouveau matériau.

Partagez :
Marque : Mionix
Chercher Mionix Avior Pro sur :
Rechercher « Mionix Avior Pro » sur LDLC  Rechercher « Mionix Avior Pro » sur Amazon  Rechercher « Mionix Avior Pro » sur Matériel.net  Rechercher « Mionix Avior Pro » sur Top achat