EN DIRECT en ligne connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Test clavier Cooler Master CK352 : un clavier plug-and-play à switchs optiques

Article
Rédigé par
Publié le 10 Décembre 2021
Page: 3/4

Le Cooler Master CK352 propose un design plutôt plaisant avec l’utilisation sur la plaque supérieure d’aluminium sablé pour donner un effet un peu premium au clavier. Pour les plus passionnés de rétroéclairage, le constructeur a également intégré des leds sur les côtés du clavier qui viennent très partiellement continuer leur chemin sur l’avant et l’arrière du boitier. On ajoute à cela un jeu de keycaps en deux couleurs qui changera un peu du monotone et trop vu noir que l’on retrouve à toutes les sauces chez tous les constructeurs.

Le boitier du clavier se voulant relativement simple, on note que le câble USB n’est pas détachable et que le constructeur n’a pas non plus pu proposer un système de gouttière pour le câble afin de le faire sortir au centre ou sur l’un des côtés en fonction des envies ou des besoins de l’utilisateur en termes de design et d’agencement. Mais pour un clavier entrée de gamme, on peut largement tolérer cela.

Pour ce qui est de la personnalisation du rétroéclairage, le CK352 se contrôlera exclusivement avec les fonctions secondaires de certaines touches. Aucune prise en charge logicielle tout court pour ce clavier, qui ne permettra donc pas d’accéder à certaines options, comme la réassignation de touches ou la création de macros ou encore tout simplement de gestion de profils utilisateurs.

Mais toujours en parlant des keycaps et une fois n’est pas coutume dans le milieu, l’utilisateur se retrouvera avec des capuchons en ABS simple dont on sait, et on le répète systématiquement, que la durée de vie est aussi relative que la qualité de ce matériau qui a une tendance à très vite prendre les marque de doigts et à se lustrer dès les premiers semaines d’utilisation. Pour un clavier vendu à 79€, on pourra tout de même être tolérant, bien que récemment le DreamKey nous avait confirmé que « petit prix » ne signifiait pas forcément ABS bas de gamme.

Ces keycaps sont utilisés sur des switchs LC optiques, disponibles en trois variantes : Red (comme notre présente version de test), Brown et Blue, dont les caractéristiques correspondent sensiblement au même code couleur utilisé par Cherry, Gateron et consorts. L’avantage est de permettre une réduction de coût en offrant tout de même une durée de vie théorique de 50 millions d’activation. Le feeling de ces switchs est très standard. Même si le fait qu’ils soient optiques auraient dû induire un mécanisme simplifié avec des frottements moindres que sur un switch mécanique traditionnel, la qualité de construction de ces switchs abordables contrebalance ce gain naturel et propose finalement un feeling commun.

À cela, on ajoute une copie très entrée de gamme de Cherry en ce qui concerne les stabilisateurs. De fait, on se retrouve sans surprise avec une stabilité assez médiocre et bruyante, d’autant plus que la structure du clavier est largement propice au « ping », un bruit de résonnance métallique notamment due aux ressorts d’un switch… Sauf qu’ici, pas de ressorts, puisqu’ils sont optiques !

Bref, l’expérience de frappe s’en retrouve complètement banale mais rassurez-vous, une bonne partie des claviers mécaniques « gamers » n’offriront pas forcément mieux même pour un tarif qui passerait du simple au double.

Partagez :
Marque : Cooler Master
Chercher Cooler Master CK352 sur :
Rechercher « Cooler Master CK352 » sur LDLC  Rechercher « Cooler Master CK352 » sur Amazon  Rechercher « Cooler Master CK352 » sur Matériel.net  Rechercher « Cooler Master CK352 » sur Top achat