EN DIRECT 2685 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

11 ventirads LGA 775

Article
4 de plus
Rédigé par
Publié le 27 Janvier 2009
Page: 9/13


Pour cette nouvelle mise à jour de ce comparatif destinée au ventirad LGA 775, nous commençons avec un modèle Gigabyte, le Volar. Un modèle qui date un peu, mais qui est toujours disponible dans le commerce. Le design est assez spécifique avec un ventirad qui est monté de biais afin de refroidir les mosfets de la carte mère. La partie en aluminium, qui accueille le ventilateur de 120 mm, nous fait penser à un ventirad stock Intel qui aurait prit du volume. Le reste est assez classique avec une base en cuivre et 3 caloducs.





Le Volar mesure 125 x 125 x 141 mm, pour un poids de 648 grs ; il est donc à classer dans la famille des gros ventirads CPU. Son architecture est vraiment spécifique avec son groupe d'ailettes et son ventilateur qui sont installés de biais. De la base en cuivre, au traitement quelconque, partent 3 caloducs en cuivre de 6 mm, qui rejoignent les ailettes. Celles-ci sont taillées dans la masse et non assemblées comme sur la plupart des ventirads du marché. Ensuite, un ventilateur de 120 mm vient se placer au dessus de ses ailettes. Il est fixé par 4 vis et repose sur une grille en métal mesh qui fait le tour des ailettes. Il tournera de 1500 à 2000 trs pour 18 à 23 dBa.

Le bundle comprend : une notice, les fixations pour les sockets AM2, K8, LGA 775 et de la pâte thermique blanche ; l'essentiel est là.

Le montage de ce ventirad est assez simple car il exploite les griffes d'origine Intel. Il faut juste fixer les pattes sur la base du ventirad à l'aide de 4 vis et ensuite faire passer les ergots dans les trous de fixation de la carte mère et enfin tourner les loquets. Difficile de faire plus simple. Par contre il faudra faire attention à l'état des ergots dans le temps.

Pour le prix, le Volar est disponible à partir de 40 €, ce qui est acceptable. Reste à connaitre ses performances en dernière page.

Partagez :