EN DIRECT en ligne connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

13 ventirads CPU

Article
2 de plus
Rédigé par
Publié le 13 Mars 2009
Page: 15/15





Conclusion première partie: En réalité, seul un gros match va réellement nous intéressé, car le Akasa Revo est assez loin, mais pourtant, il ne faut pas l'oublier, car pour un ventirad en 92 mm il se débrouille bien. En effet, malgré son age, il offre des températures tout à fait acceptables, mais ce, au détriment du prix. Tout d'abord, le ventilateur de démarre pas en 5 volts, et ensuite il produit un quinement qui est assez désagrréable. Passer les 7 volts, donc dès le 9 volts, les pâles font clairement entendre leur souffle. En réalité, le radiateur est bon, et c'est sans doute le ventilateur qui fait perdre des points à cette solution. Il est toutefois dommage que Akasa n'est pas une version verticale de ce radiateur, car il aurait pu être très intéressant dans un boitier de salon. Le concept est donc à creuser, espérons qu'une nouvelle version en 120 mm fera son apparition.

Pour les deux autres concurrents, nous avons le droit à deux écoles. 6 caloducs sous une base nickelée, ou 3 caloducs directement exposés. Dans l'exercice pur et dur du refroidissement du processeur, le Noctua prend la tête, avec la plupart du temps un petit degrès de mieux que le Xigmatek. Mais il faut également prendre le bruit en compte. Oui sur ce point, le Noctua à encore une fois un léger avantage, car il reste inaudible en 5 et 7 volts, alors que le Red Scorpio se fait entendre dès le mode 7 volts. En 9 volts, le Noctua est encore très dicret, alors que le Xigmatek se fait entendre, et nous ne parlerons pas du mode 12 volt, ou le Red Scorpio est alors une bonne soufflerie. Mais il n'empeche que pour un ventirad à seulement 35.90 €, ce nouveau venu se débrouille bien, même très bien, et permet d'accèder pour une somme raisonnable à un excellent système de refroidissement qui peut se montrer silencieux et qui plus est se montre très simple à monter. De son coté, le Noctua, avec ses 59.90 € ne joue pas dans la même cours et s'adresse à un autre public désireux de performances et de silence. Avec son format vertical, il trouvera surement preneur auprès de ceux qui utilisent des boitiers moins classiques comme le iX2, ou d'autres boitiers de salon. Il faut dire qu'en 5 volts il se prete particulièrement à une utilisation de ce type ou le silence est le maitre mot.

Logiquement, le Xigmatek et le Noctua récoltent notre plus belle récompense, l'Or.

Conclusion deuxième partie : Dans notre première partie, le Xigmatek Red Scorpio et le Noctua étaient sortis vainqueur. Ici, on peut clairement dire qu'avec les nouveaux venues, nous proposent des bonnes surprises, que se soit en termes de tarifs ou de performances. Nous allons de suite faire court sur le modèle Zaward, qui n'offre pas des excellentes performances, et dont la cage en plastique est assez déplaisante à tous les niveaux. A notre avis, il est tout simplement à fuir...

Par contre, pour parler d'un autre modèle en 92 mm, le Vantec Aeroflow nous a étonné. En effet, si l'on ne tient pas compte des nuisances sonores en 9 et 12 volts, il se révèle particulièrement intéressant et 5 et 7 volts, avec des températures plus qu'honnetes , un emcombrement réduit et un tarif plus qu'abordable. Dans les 120 mm, nous avons été carrement séduit par le AlpenHolf, dont les performances sont de premier ordre et très proche du modèlke Noctua, avec un prix de seulement 30 €, donc deux fois moins cher que le modèle autrichien. De plus, il se montre inaudible en 5 volts, silencieux en 7 volts, audible en 9 volts, très audible en 12 volts. Il est donc plus bruyant que le Noctua et souffre d'un montage difficile, mais reste un excellent choix, en espérant qu'il débarque en france. Enfin, il nous reste le cas que Vantec AeroFlow en 120 mm, qui est une copie du Xigmatek, et assez logiquement il offre les mêmes performances et le même niveau sonore. Il permettra donc de refroifir un processeur efficacement et le tout dans une certaine classe.

Pour cette mise à jour, le Zaward ne récolte rien, le Alpenfohn se contente de l'argent en loupant de peu l'Or à cause de son système de fixation, tandis que les deux modèles de chez Vantec gagne l'Or.

Conclusion troisième partie : Cette troisième salve de tests nous apporte du bon et du moins bon. Le ventirad CPU qui sort le plus du lot est le Achilles de Xigmatek, qui fait mieux que le Red Scorpio, pour à peine plus cher. De plus, il se montre plus que silencieux en 5 volts, et tout juste audible en 7 v, tout en offrant des performances proches du NH-C12P. Vous pouvez donc foncer, surtout à 39 €. Dans les bons élèves, nous avons également le GPower 2 Pro de Gigabyte. D’ailleurs nous sommes même surpris de ne pas le voir plus souvent dans les tests, car il est loin d’être ridicule, avec des performances plus qu’honnêtes, et un niveau sonore assez faible dans les basses vitesses. Son design spécifique n’est peut être pas un avantage, tout comme son montage, mais il s’avère performant, même si son prix de 48€ est plus élevé que la moyenne, surtout face à l’offre de Xigmatek. En parlant de Xigmatek, le petit SD964 fait son travail, sans plus. Si vous optez pour un ventirad au format tout, mieux vaut prendre un Red Scorpio, ou encore un Vantec Aeroflow 92 mm, plus performant et plus séduisant. Enfin, reste le cas du Volar. Nous ne nous étendrons pas vraiment sur ce modèle qui n’est pas vraiment performant. Avec son prix de 40 €, il n’est même pas bien placé et souffre également d’un ventilateur que l’on entend constament.

En bref, nos choix se porte sur le Achilles et le GPower 2 pro.

Conclusion quatrième partie : Et bien nous sommes face à deux très bons ventirads CPU. Ceux qui ont peu de place pourrons se tourner sans soucis vers le Hyper N520, surtout que le prix est assez intéressant. Au niveau des performances, il parvient à refroidir correctement un Quad Core, même en 5 volts, mais il montre vraiment son potentiel à partir du 9 volts. Mais à ce moment là, il est moins silencieux, pour tomber dans la catégorie des ventirads audibles (sans pour autant être une turbine), alors qu'il restera silencieux en 5 et 7 volts. Par contre, le mode 12 volts est bruyant et surtout aigus.

Mais le bon élève est sans conteste le Revoltec Pipe Tower Pro, qui offre des excellentes performances et surtout un ventilateur qui se fait très, mais très discret en 5 et 7 volts. Il est indécelable en 5 volts, et offre juste un léger souffle en 7 volts. En 9 volts il est plus présent, tout comme en 12 volts, mais même avec cette tension il reste tout à fait supportable. Ajoutons à cela des températures plutôt bonnes et un bundle qui comprend un pseudo Fanmate et vous obtenez un produit Cowcot d'Or, surtout pour 35 €. Un choix qui se révèle donc très intéressant, même face aux différents Xigmatek. Un vrai ventirad Low Cost ce Revoltec.




Vous pouvez réagir à cet article sur notre forum : ICI


Partagez :
Chercher 13 ventirads CPU sur :
Rechercher « 13 ventirads CPU » sur LDLC  Rechercher « 13 ventirads CPU » sur Amazon  Rechercher « 13 ventirads CPU » sur Matériel.net  Rechercher « 13 ventirads CPU » sur Top achat

Copyright © by CowcotLand All Right Reserved.