EN DIRECT 1872 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Fifa 2005 vs PES. 4 --- Duel au sommet

Publié le 12 Décembre 2004
Page: 2/4


-=[ Site Officiel ]=- Notre premier concurrent fait partie de la "nouvelle génération". En effet, même si Electronic Arts n'en est pas à son soup d'essai, son passage dans l'univers très singulier du foot ne se fait pas sans douleur, et le géant n°1 mondial des jeux tout type confondu est aujourd'hui toujours au second plan lorsque Thierry et Jean mi-mi sont de la partie.
Même si EA fait des efforts quasi surhumains en communication et en rachat de licenses en tout genre, son point faible reste le foot. Une nouvelle fois, Fifa nous engloutit sous des tonnes de détails (on ne s'en plaindra pas !), et une qualité presque irréprochable. Pourtant il y a toujours quelque chose qui ne va pas !...
Attardons-nous pour le moment sur les graphismes ! S'il y a quelques années, le joueur ne s'attachait que peu d'importance à ce genre de notions (les possibilités trop pauvres des ordinateurs y étaient pour beaucoup...), il en est autrement aujourd'hui, et l'on voit mal comment un éditeur pourrait passer à côté de cela. Donc, si l'on s'attarde uniquement sur ce fait, on ne peut qu'être saisi par la qualité qu'à su mettre Electronic Arts dans ses graphismes. Comme à son habitude, EA réalise un travail tout en finesse et ce, sans aloudir inutillement le jeu. Il ne sera donc utile de possèder le dernier Pentium 18Ghz ou la carte graphique X1000 avec 3G DDR4 pour faire tourner ce jeu. C'est toujours ça de gagné ! Seul bémol à cet oeuvre; la caméra de jeu. Elle est loin, ce qui permet d'avoir une angle de vue intéressant, mais on regrettera tout de même l'impossibilité de changer l'angle de celle-ci au cours des matchs.
Parlons maintenant qualité de Jeu proprement dit. De ce côté, quasiment rien à dire. La prise en main est pratiquement immédiate et le joueur même n00b saura vite venir à bout de ses premiers adversaires. Notons que le tutorial de jeu est plutôt bien réalisé et sera d'une aide précieuse avant de se lancer dans des parties endiablées contre les grosses équipes internationnales. Seul inconvénient, et non des moindres, le placement des touche (surtout celle de changement de joueur) relativement mal pensé, et les changements apportées à cette même configuration par rapport au volet précédent du jeu. Ces modifications, si insignifiantes soient-elles feront perdre quelques minutes aux joueurs... Fifa 2005
Pour ce qui est de la qualité générale et du nombre de possibilités du jeu, il faut avouer que EA a su mettre un maximum de billes de son côté. Au programme, vous aurez la possibilité de jouer avec une TRES TRES grosse partie des équipe de D2, que ce soit française (cocoricco !), mais également dans d'autre pays comme l'Angleterre, l'Italie et bien d'autres. Les divers championnats proposés sont parfaits et si j'aimais le foot, je me laisserais presque tenter par un essai sur une équipe au hasard (NIORT par exemple...lol) et taper joyeusement le balon contre des équipes nationnales ! Bref, vous l'aurez compris, ce jeu offre un éventail de possibilités assez impressionantes et jamais on avait vu un tel niveau de complexité sur un jeu de simulation.
Fifa 2005 Une seule ombre viens obscursir le tableau : la jouabilité. Il ne sera en effet pas rare de gagner des matchs 5-0. Et là, c'est le drame ! Même sur un mode de difficulté élevé, les joueurs de l'IA adverse sont parfois si stupide que la violence semble de mise. Ce n'est pas toujours le cas, et il faut avouer que l'équilibre est souvent fragile à respecter, mais là, le jeu s'oriente malheureusement (ou heureusement) trop vers un tout n00b-style ce qui handicapera les joueurs confirmés. Ainsi, même les actions les plus difficiles deviennent ridiculement simples à maîtriser et on regrettera donc que l'IA ne soit adaptative à la manière de celle qu'utilisait Need For Speed Underground. Bref Un mauvais point pour les g@mers confirmés. un bon pour les n00b... choisissez votre camp !
Partagez :