EN DIRECT 1205 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Boitier araignée Lian Li PC-T1

Article
Spider Man, Spider Man
Rédigé par
Publié le 25 October 2010
Page: 2/4



Passons au montage, c’est parti. En résumé, et pour rester poli, c’est…c’est…un peu difficile. Remarquez, cela nous a permis un petit voyage nostalgique à destination de nos plus jeunes années : le meccano. Une bien belle invention que ce meccano, utilisé d’ailleurs en général à faire tout autre chose que ce pourquoi il était vendu. Ainsi la voiture de course se transformait au choix, en camion benne, en sulfateuse sur pied, voire en trésor d’archéologie enterré au fond du jardin…toujours pas retrouvé à ce jour, entre guillemets !!

Deux constats qu’il est primordial de vous remonter : la notice n’est finalement pas d’une grande aide et le peu qui est inscrit est vital, si vous ne voulez pas tout démonter pour y mettre les composants. Nous avons tenté l’approche logique. Ainsi, nous avons fixé la partie supérieur des pieds sur le plateau inférieur, il faut pour cela, les mettre en place et y insérer la tige écrou, et enfin visser dans la dite tige les vis spécifiques. Bon, à écrire, c’est nettement plus simple qu’à faire. Si vous avez de gros doigts, tout d’abord, bienvenue au club, et ensuite, bienvenue dans le monde de « je vais recommencer 15 fois ! ». Et la petite blague de Lian-Li, c’est qu’il fait recommencer la même manipulation pour les pieds à proprement parler…Nous nous permettons un ton ironique parce que ce n’est pas particulièrement évident, mais il ne faut pas avoir non plus fait l’ENA. Cependant, cela reste donc difficile, un peu…prenant, mais cela s’effectue.



Viennent ensuite les supports de l’alimentation, il s’agit ici, du moment de sérénité nécessaire avant de prendre la suite. Ceux-ci se fixent très simplement par des vis à main. On peut attendre avant de mettre l’alimentation. En effet, celle-ci mise en place a une fâcheuse tendance à déséquilibrer la table. Ce qui peut être désappointant pour la suite.

On passe ensuite au plateau supérieur. Les choses ne sont pas non plus les plus simples. Il faudra clairement garder en tête qu’il est impératif de monter les composants en même temps. Quand il est écrit de fixer le lecteur optique slim, il vaut mieux le faire, sinon, il faudra redémonter le plateau pour venir l’y mettre ! Nous avons aussi pris une petite photo des délicates et mignonnes petites vis qu’il est nécessaire de mettre pour tenir le support du lecteur optique. Elles sont vraiment toutes mimis, toutes jolies dans leur robe noir anodisé et en même temps, elles sont assez mal élevées voire carrément impolies…Elles te disent « va te faire… », en effet, la petitesse des vis couplée à l’emplacement, huummm, le moment de solitude. C’est le moment qui nous a permis de nous remémorer cet atelier sympathique, nommé « atelier d’apprentissage de gestion de la colère, ou comment réussir une insertion sociale et professionnelle saine sans laisser dans son sillage des centaines de milliers de morts ». Officiellement, la Ferme remercie les formateurs. Grâce à leurs actions patientes, ils ont permis des années plus tard le montage de cette table de bench sans que cela se déroule de façon conflictuelle entre le monteur, la table et son entourage !





Le disque dur prend place ensuite au dessus du support lecteur optique, il faudra rejouer du tournevis ici. L’ensemble s’équilibre un peu à ce moment, il est donc temps de mettre en place l’alimentation. La carte maman vient couvrir le tout, il faut au préalable mettre les entretoises supportant la dite carte. On connecte l’alimentation à la carte mère, au disque dur ainsi qu’au lecteur optique. Et c’est parti.

Partagez :