EN DIRECT 791 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Casque Tritton AX 720, du son HD ?

Article
Tritton est parmi nous
Rédigé par
Publié le 15 Décembre 2010
Page: 2/4



Au niveau du design, l’alliance des couleurs blanc, noir et rouge, est assez sympathique. C’est un joli casque. Honnêtement, on peut même dire que ça claque. Surtout l’aspect laqué du blanc que l’on retrouve sur les écouteurs et le serre-tête. Celui-ci est, d’ailleurs, large et porte un insert de caoutchouc noir dont de fines bandes insérés partent rejoindre les écouteurs. Sur cet insert, se trouve un marquage « Tritton ». L‘intérieur du serre-tête comporte un coussin de mousse, finalement petit au regard de l’ensemble. Le reste de la face intérieure est recouvert de caoutchouc soft touch. Les écouteur sont donc de forme rectangulaire, c’est aussi la marque de fabrique de Tritton. Ils portent aussi un plastique laqué sur lequel nous allons retrouver le T stylisé de Tritton. Une fine bande de gris chromé encadre chaque écouteur. Le soft touch recouvre à nouveau l’intérieur. Les mousses des écouteurs sont en deux parties, une première fine en skaï et la deuxième en mousse classique plus épaisse. La perche de micro n’est pas visible au premier abord, puisqu’elle est détachable. En effet, un jack la termine et il vient s’enficher dans l’écouteur gauche par un système de quart de vis. En elle-même la perche est fine et est en caoutchouc souple, elle prendra la forme demandée. Le micro amène une forme trapézoïdale et est percé de nombreux trous. Nous retrouvons même un rappel de la marque sur les deux faces de la perche.





De l’écouteur gauche part aussi le câble, non tressé. La télécommande de couleur blanche et noir est imposante, elle comporte plusieurs boutons de réglages. Il y a un réglage de volume classique, mais aussi un réglage de volume des voix, deux interrupteurs (mute micro, et un de sélection de la source) et enfin un jack destiné spécifiquement à la Xbox…Vous savez le boque-livre. Le câble qui en repart est long, c’est bien. Par contre, à l’extrémité, la connectique est spécifique au Tritton, en effet, cela ressemble à un S-Vidéo mais n’en est pas un ! C’est cette connectique qu’il faudra mettre dans la carte son.

Celle-ci prendra un peu de place, c’est le moins que l’on puisse dire. Elle arbore le blanc général. Sur le dessus, cependant, il y a deux petits fentes avec des évents afin d’amener un peu d’air frais. Sur la façade, moult boutons nous font face : un on/off, un de montée de volume, un autre de descente et enfin un bouton de mode de fonctionnement. Quatre leds illuminent tout cela afin de vous informer de la situation et surtout du mode retenu. Et enfin sur la droite de la carte son, deux connectiques spécifiques Tritton, de fait, il est possible de brancher deux casques. C’est bien, par contre, dommage que cela soit un format propriétaire ! A l’arrière, nous trouvons les connectiques à destination de la machine d’une part USB et entrée optique, et l’alimentation d’autre part.



Un petit mot sur le bundle. Avec le casque et la carte son, Tritton fournit un câble USB, un câble optique, c’est assez rare pour devoir le souligner, un adaptateur connexion spécifique Tritton vers deux jacks 3.5 mm un jack vers jack. Comme vous pouvez le constater, Tritton ne se fout pas du client.

Au niveau technique, le casque joue la carte des HP de 40 mm. Le spectre couvert est assez étonnant puisque Tritton propose 25 à 22000 Hz. Ce qui signifie finalement que le casque ne descend pas très bas, en effet, certains casques nettement moins haut de gamme descendent à 10 ou 15 Hz. C’est sur ces fréquences que se jouent les basses, faut-il en tirer des conclusions de suite ? Peut être bien que oui, peut être bien que non ! La carte son met en avant un certain nombre de termes du type : Dolby Digital Decoder, Pro-Logic II, Dolby Headphones. A noter cependant, qu’avec la présence de deux hps, nous parlons d’émulation seulement, pas d’un support 5.1. Le Pro-Logic II disponible sur la plupart des amplis-tuners n’est effectivement qu’une émulation à partir d’une source qui reste stéréo. Toutefois, dans certains cas, l’émulation est tout à fait convaincante. Pour le reste, le câble mesure 3.6 m, c’est là qu’on sent le côté consoles. Le consoleux reste vautré dans le canapé, il a donc besoin d’un long câble, pendant que le geek soulève de la fonte assis droit sur sa chaise en bois tout en jouant aux mêmes jeux.

Partagez :