EN DIRECT 2167 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

19 Alimentations de 650 à 1000 watts

Encore et toujours des Watts
Rédigé par
Publié le 07 Février 2011
Page: 1/23

L'alimentation est aujourd'hui une composante essentielle dans un PC. Son but premier est de fournir le courant nécessaire à votre machine. Aujourd'hui, nous ouvrons donc un comparatif de blocs, qui tentera de vérifier les performances et la stabilité d'alimentations de 650 à 1000 watts. Outre les : Seasonic X-Series 650 watts, Antec CP-850 watts, Cooler Master Silent Pro M 700 Watts, FSP Everest 800 watts, HuntKey X7 900 watts, BeQuiet Dark Power Pro P8 750 watts, Cooler Master Silent Pro Gold 800, Enermax Modu 87+ 800, Cooler Master GX 650 watts, Scythe Stronger 700 watts, OCZ Z-Series 1000 watts, Cougar SX 700 watts, Cougar GX 800 watts et Silverstone Strider Plus 750 watts, Corsair AX 850 watts, NZXT HALE 90 750 watts nous ajoutons ce jour les Thermaltake Tough Power Grand 750 watts, BeQuiet Dark Power Pro P9 750 watts et Xilence XQ 850 watts.

Avant de nous lancer dans le comparatif, sachez que toutes nos alimentations sont en 80 Plus. Autre précision, ce comparatif ne cherche pas à décortiquer les alimentations dans les moindres recoins, mais seulement savoir si ces dernières sont stables, efficaces et silencieuses, tout simplement. Le but étant de déterminer quelles alimentations peuvent être achetées sans craintes, même si aujourd'hui, la norme 80 Plus nous permet d'avoir des modèles fiables, économes et sécurisés. Nous modifierons ce comparatif au fur et à mesure, en quelques nouveaux tests, mais avouons que nous faisons nos armes sur cette première salve.

Mais qu'est ce que le 80 Plus?

Par définition, le bloc d’alimentation est chargé de convertir le courant alternatif du réseau électrique (qui est de 220 Volt en France) en un courant continu qui est ensuite distribué aux différents éléments de l’ordinateur. Mais l’énergie consommée par l’alimentation n’est pas entièrement délivrée à la machine. En effet, une partie de cette énergie est dissipée sous forme de chaleur. Le rapport entre la puissance consommée et celle distribuée constitue le rendement de l’alimentation.



Ainsi, plus le rendement est élevé, moins il y a de perte par effet Joules (le dégagement calorifique). Les alimentations dites "no name", généralement livrées avec le boîtier, figurent parmi les mauvais élèves en matière de rendement électrique dont, l’efficacité ne dépasse pas les 60-70 %. Seulement, comment reconnaître une alimentation à "bon" rendement énergétique ?




Depuis 2007, le label 80 Plus certifie une efficacité énergétique de 80% minimum à une charge de 20%, 50% et 100%. Et depuis 2008, 3 autres certifications 80 Plus sont apparues : Bronze (82%), Argent (85%) et Or (87%). Voici en détail les efficacités des différents labels :


Charge
20% 80% 82% 85% 87%
50% 80% 85% 88% 90%
100% 80% 82% 85% 87%


Le label 80 Plus implique aussi un facteur de puissance égal ou supérieur à 0.9 pour une meilleure économie d’énergie. Pour faire simple, cette technologie PFC (Power Factor Correction) permet d'optimiser la puissance électrique utilisée en supprimant les harmoniques, c’est-à-dire les perturbations du courant électrique, autrement dit en se rapprochant le plus possible d’un signal sinusoïdal parfait. A noter qu’il existe deux types de PFC, à savoir le PFC passif et le PFC actif. Ce dernier est le plus efficace car il évite les surcharges pour une durée de vie accrue de l’ensemble des composants d’une machine.

En bref, une alimentation labellisée 80 Plus chauffera moins, sera plus silencieuse car moins de chaleur à dissiper, et consommera moins qu’une alimentation générique du fait de son haut rendement. Et ça, c’est bon pour la planète, et le portefeuille, même si le coût d’une alimentation 80 Plus est plus important à l’achat.

Maintenant que cette précision est faite, il est temps de détailler notre protocole de test et d'abord la configuration employée :

Processeur : Core i7 975 @ 3.750 GHz
Carte mère : Intel X58DSO
Mémoire : 3 x 2 Go DDR3 Crucial 1600 MHz
Carte Graphique : HD 4870 X2 Gainward GLH
Ventirad : Noctua NH-D14
Stockage : SSD G.Skill Falcon II

Une configuration en charge qui consomme dans les 600 watts. Mais parlons maintenant du protocole. Tout d'abord, nous avons réalisé des mesures sur les 3.3, 5 et 12 volts, afin de vérifier la stabilité des tensions. Opération qui a été faite au repos et en charge, à l'aide d'un Voltmètre. Puis nous avons relevé la consommation de chaque alimentation, afin de déterminer laquelle consomme le moins et donc laquelle est la plus efficace.

Avant de faire nos mesures, nous avons laissé l'alimentation se mettre en température durant 30 Minutes. Nous l'avons faite chauffer avec OCCT et Furmark, puis nous avons relevé la consommation et les tensions après 30 minutes. Les chiffres au repos ont été pris 20 minutes après la période de charge.

On se lance ???