EN DIRECT en ligne connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Commentaire 397787 de LeNovice

avatar de LeNovice
  • Grâce à NVIDIA et au Ray Tracing, nous savons que les américains sont bien allés sur la lune, ou pas

    LeNovice sur : Grâce à NVIDIA et au Ray Tracing, nous savons que les américains sont bien allés sur la lune, ou pas
    Il y a 183 commentaires sur cette news
    Commentaire posté il y a 2 ans et 307 jours.
     
    LeGraude : Dans un avion, il n’y a pas de pièces "massives" en titanes, c’est bien trop cher, le réacteur n’est pas du tout constitué uniquement de titane comme tu sembles le croire, seuls quelques pièces, essentiellement les aubes des compresseurs. Les moteurs tournaient au moment de l’impact, ces éléments en titanes se sont donc pour la plupart détachés et sont partis dans tous les sens comme du shrapnel et, à cause de leur énergie cinétique élevée, ont fondu à l’impact et non plus tard durant l’incendie.

    @Bbert : Quand à l’effondrement qui ressemble à un effondrement programmé des tours. La chaleur de l’incendie a fragilisé la structure métallique au niveau de cet incendie. Et quand elle n’a plus été en mesure de soutenir la masse au-dessus d’elle, elle a lâché d’un coup. Ceci a entrainé un effort structurel au delà de sa résistance de l’étage en-dessous qui s’est alors effondré lui aussi d’un seul coup. Et ainsi de suite. Jusqu’à la destruction totale de la tour. Cela ressemble effectivement à une destruction programmée parce que, dans ce cas, c’est l’effet recherché, que la structure cède, pas tout à fait en haut, afin que la masse au-dessus serve de "marteau" pour écraser les étages en-dessous.

    « sans vouloir tomber dans le complotisme, le principe même d'une démolition contrôlée, c'est de justement éviter cet effet de "marteau"
    la structure tombe car elle ne repose plus sur rien.

    c'est souvent, dans le cas d'immeubles de hauteur faible à moyenne, qu'on fait "juste" péter la base pour que tout s'effondre sous l'effort de gravité ... forcément droit.

    dans le cas des tours jumelles, elles se sont effectivement effondrée de manière progressives, par le haut.
    ce n'est pas habituel dans le cadre d'une démolition contrôlée (mais ça a déjà été fait)

    le principe de "marteau" (ou de pile d’assiettes) ne fonctionne pas seul.
    la pile a toujours tendance à s’arrêter d'elle-même, au bout de quelques étages.
    si la chute se poursuit, c'est que la structure est fortement fragilisée, et ceci sur toute la hauteur de l'édifice.
    »