Commentaire 459290 de SiZZiGY sur Plantage des RTX 3080 : un mauvais choix des condensateurs en cause ?
EN DIRECT en ligne connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Commentaire 459290 de SiZZiGY

avatar de SiZZiGY
  • Plantage des RTX 3080 : un mauvais choix des condensateurs en cause ?

    SiZZiGY sur : Plantage des RTX 3080 : un mauvais choix des condensateurs en cause ?
    Il y a 121 commentaires sur cette news
    Commentaire posté il y a 199 jours.
    Dernière édition par SiZZiGY le 26/09/2020 à 15:19
     
    Onimitsu : https://www.igorslab.de/wp-content/uploads/2020/09/Hand-made-MLCC.jpg

    Quelle finition à ce prix!! Dediou ! çà donne envie..

    « Ce genre de placement est assez "commun" sur des cartes électroniques classe 2, de mémoire par rapport à leur emplacement d'origine tu as 50% de marge d'erreur possible.

    Ce que reflète ce genre de placement c'est la problématique actuelle qui touche toute l'électronique, à savoir le contrôle qualité très couteux et difficile à suivre sur de larges production. En général une fois les composants placés en CMS sur les pistes, les cartes passent dans ce que l'on appelle un SPI qui se charge de vérifier la position topographique de ces derniers (certains ne font que pour la pâte à braser et les plus récents peuvent contrôler la position des composants) avant que ça ne parte au four. (lien pour voir c'est quoi un SPI : https://aoi-spi.com/solder-paste-inspection-systems/ )

    Arrive alors le VRAI problème, le SPI détecte très (trop?) souvent des faux positifs, l'opérateur repasse alors la carte et elle est bonne. 2 secondes après une autre carte qui déconne puis toute la production se mets à déconner... Du coup il ignore les avertissement du SPI et envoie tout au four. Ici c'est les programmes de contrôle qui sont souvent déconnant aussi :/ Pas assez tolérants, des fois trop... Bref c'est un poste sensible et il faut de VRAI techniciens méthode et pas des mecs qui te font des programmes à la chaîne sans jamais aller voir ce que cela donne en prod.

    Un autre cause possible des problèmes c'est les pâtes à braser : En effet quand on applique cette dernière à travers le cadres séregraphiés pour déposer la pâte ils ont tendance à s'encrasser et bien qu'ils soient délicatement raclés pour enlever les excédents il faudrait entièrement les démonter et en charger d'autres des propres... Pas productif.
    Une autre cause possible c'est le vieillissement des machines de pause des composants, ceux-ci demandent une maintenance préventive, longue car complexe et forcément couteuse. Donc on repousse toujours ces maintenances et les machines prennent du décalage.

    Bref ce que tu montre c'est juste le reflet d'une production à la dérive où les outils de qualité ont été partiellement shuntés pour maximiser le TRS de la prod. »