[CeBIT 2013] Notre entretien avec Intel et Christian Morales - Salons
EN DIRECT en ligne connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

[CeBIT 2013] Notre entretien avec Intel et Christian Morales

Durant le salon, nous en avons profité pour nous entretenir avec Christian Morales, qui n'est autre que le Vice President et General Manager, Europe, Middle East, Africa. Autant dire que la pression était de mise sur les fermiers pour cette entrevue d'une vingtaine de minutes. 20 minutes qui sont passées en presque quelques secondes tellement Christian Morales connait son sujet et en français qui plus est.

cebit 2013 notre entretien intel

Tout d'abord, nous avons parlé carte mère avec le vice président d'Intel, afin d'en savoir un peu plus sur la politique de la marque à ce sujet, suite à l'annonce de l'arrêt de la production des modèles Desktop. L'information a bien été confirmé et la production cessera après la génération Haswell et Skylake, donc très probablement en début 2015. Intel veut en effet se concentrer sur les cartes mères plus spécifiques, comme avec le NUC ou encore le Thin ITX qui est de plus en plus adopté dans les AIO. Pour autant, concernant les modèles Desktop, la firme de Santa Clara ne ferme pas totalement la porte et compte développer des partenariats plus poussés avec certaines marques pour apporter son expertise.

Nous avons ensuite tenté d'en savoir un peu plus sur la stratégie d'Intel à propos des GPU. Vous n'êtes pas sans savoir que la future GMA HD 5000 est annoncée comme équivalente à une GT 650 M. Forcément, nous nous sommes alors posés la question suivante : Intel veut-il attaquer le marché du GPU ? A ce sujet, Mr Morales a été clair. Pour le moment, Intel se consacre au GPU intégré au CPU, et vise avant tout l'entrée de gamme et le milieu de gamme, avec justement la GMA HD 5000 et les autres dérivés. Le but d'Intel est de proposer un package CPU qui implémente le plus de composants possibles, afin de pouvoir l'intégrer dans tout type de plateforme. Intel imagine dans le futur des plateformes de, pourquoi pas 5 x 5 cm dans les ultrabooks.
Le marché du haut de gamme n'est donc pas au programme actuellement, Intel précisant que d'autres marques en font une spécialité.

Nous nous sommes ensuite empressés de rebondir sur le sujet du SSD. D'un point de vue du grand public et du monde pro, la ligne directrice est la sécurisation des données. Les performances ne sont pas une priorité absolue et les bleus préfèrent, pour le moment, travailler sur des processus visant donc à améliorer encore et toujours la fiabilité des solutions de stockage à base de mémoire flash.

Une fois nos trois grands sujets traités, nous avons demandé à Mr Morales de nous expliquer sa vision du futur de l'informatique à 4 ou 5 ans. Une question bien difficile, car les évolutions techniques vont bon train. Voilà quelques pistes évoquées par notre interlocuteur : encore plus de tactile, plus de commandes par la voix, plus de réalité augmentée et l'éventuelle disparition du clavier. Intel veut donc créer de nouvelles interfaces, plus intuitives entre l'homme et la machine, afin de se passer du clavier. Et cela semble en faite assez logique quand on pense que d'ici à 2020 plus de 20 milliards de machines seront connectées les unes aux autres et certaines seront en livre services et sans clavier, comme le distributeur Coca-Cola que nous avions découvert à l'IDF, ou encore certaines machines à café que nous verrons prochainement chez nous.

Merci à Christian Morales pour le temps qu'il nous a consacré.


source : Cowcotland

Marque : Intel
Partagez :
Posté le par  - 4350 lectures 15 commentaires


15 commentaires
Vous devez être membre pour poster des commentaires.
Identification
Surnom/Pseudo :
Mot de Passe :
Top 100 dernières actualités des fermiers