EN DIRECT 1644 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

[Maj] A la découverte de l'usine Intel de Kiryat Gat

Avec un investissement attendu de près de 11 milliards de dollars, Intel entend faire de gros travaux d'extension dans son usines de Kiryat Gat, en Israël, pour développer et produire ses processeurs en 10nm. Des processeurs, également produits sur le site de Portland aux USA, qui ont donné du fil à retordre au géant bleu, et ce pour plusieurs raisons, dont une physique : passer de 14nm à 10nm augmente la densité de 2.7 fois. Autant dire que le bond à franchir était important, et qu'il a fallu plus de temps que prévu pour tout maitriser.

Aujourd'hui, une partie de l'équipe est dans cette usine pour découvrir le processus de fabrication. Pas de surprise néanmoins, tout ne peut être montré.

Intel

Mais d’abord revenons à l’usine de Kiryat Gat. Une usine qui est plutôt ancienne, mais qui se modernise constamment. Elle a vécu plusieurs changements de process de fabrication, puisque les premiers processeurs fabriqués ici étaient en 45nm avant de passer au 22nm, et maintenant au 10nm. Autant dire que de nombreux processeurs sont sortis des lignes de productions locales, même s'il faut un petit moment pour fabriquer une puce : plusieurs semaines. Difficile d’en savoir plus la dessus, car les seuls chiffres qui sont communiqués par Intel sont que des milliers de wafers sortent chaque semaine de cette usine et chaque wafer compte dans les 360 processeurs à la louche. La production d’un wafer prend plus de deux semaines, le temps que toutes les différentes couches du processeur soient lithographiées sur les wafers. Gardons en tête que le wafer est, à la base, un disque de silicium totalement vierge, sur lequel on grave les différents transistors composants le CPU. D’ailleurs, voici une petite vidéo explicative.

L’endroit où sont produits les wafers est intégralement automatisé et contrôlé par le centre de commande qui fonctionne 24 heures sur 24 et sept jours sur sept. Le centre de commande est dirigé par une cinquantaine de personnes qui travaillent selon 4 roulements. Les employés du centre de contrôle travaillent 50 heures sur 8 jours qui sont répartis ainsi : deux jours de jour, deux jours de nuit et quatre jours de repos. Les journées sont de 12h30. Les opérateurs veillent donc à la production des processeurs, ou plutôt des wafers. Ils optimisent au maximum les process et sont surtout là en cas de problème pour trouver une solution la plus adaptée possible. Il faut savoir que le moindre arrêt de la production peut entrainer une incapacité à sortir des wafers et cela peut atteindre plus de 15 jours sans production le temps de remettre l’usine et les machines en route. D’ailleurs, les hommes en blanc que l’on voit dans les lignes de productions ne sont pas là pour aider à la production, mais sont là pour faire de la maintenance prédictive pour éviter qu’un problème ne survienne. En effet, l’homme n’intervient pas dans la production des processeurs. Les wafers vierges sont pris en charge par des robots qui transportent ces derniers dans les différents étapes et les différents machines permettant la fabrication. C’est un ballet incessant de pods qui circulent sur le plafond de l’usine sur des rails et qui promènent une dizaine de wafers dans leur chariot.

Les wafers sont ainsi gravés, puis nettoyer, puis regravés, puis renettoyer, et ainsi de suite. Les poussières et les microparticules sont d’ailleurs l’ennemi numéro 1 d’Intel. C’est pour cela que les hommes en blanc ont cette combinaison qui les couvrent entièrement, de plus l’air de l’usine est constamment aspiré et filtré par le sol, cela afin d’éviter tout dépôt d’un corps étranger sur le wafers durant les phases de gravure de ce dernier. D’ailleurs, à côté du centre de commande, une autre équipe se charge de vérifier chaque wafer afin de déceler si des microparticules sont présentes dans le die le rendant alors inutilisable. On vous parle ici de défauts infiniment petits, mais qui font que la gravure est en mode défaut. La concentration des opérateurs dans cette salle est assez dingue d’ailleurs.

Intel

C’est à peu près tout ce que nous pouvons vous raconter de notre visite, car vraiment tout est tenu secret. Cependant, il y a une anecdote intéressante. Pour éviter tout problème avec les agents de maintenance lors des interventions sur les machines qui permettent la production des wafers, ces dernières portent un numéro, mais aussi un symbole qui est un animal. Ainsi l’agent de maintenance qui doit réaliser une opération sur une machine doit se rendre au poste 204 qui est également symbolisé par un écureuil. Le but du symbole est de réduire au possible le fait de se tromper de machine en raison des chiffres. Il est plus simple de retenir qu’il faut intervenir sur la machine écureuil que sur la machine 204.

Voilà peu ou prou ce que nous pouvons vous dire de la visite de cette usine. C’est sûrement très difficile pour vous de vous rendre compte de tout cela, mais on doit avouer que nous avons presque touché du bout des doigts le Saint des Saints. Nous étions au cœur même de l’endroit où Intel fabrique ses processeurs. Nous étions juste derrière une vitre qui ne nous séparait que quelques centimètres des différents robots qui convoyaient des milliers de puces Ice Lake Sunny Cove. C’était, tout simplement, juste dingue et similaire en tout point à la seconde vidéo.

Intel


Grosse mise à jour de la news du 26 juin 2019.

Partagez :
Posté le par  - 2818 lectures 8 commentaires
Augmenter taille du texte Augmenter taille du texte Flux rss cowcotland Sauvegardez cette news Envoyer à un ami Signaler une erreur dans cette news
Abonnez-vous à notre chaîne youtube

8 commentaires
Vous devez être membre pour poster des commentaires.
Identification
Surnom/Pseudo :
Mot de Passe :
Top 100 dernières actualités des fermiers