Youtube Facebook Twitter EN DIRECT 1599 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Boitier Streacom DB4

Article
Rédigé par
Publié le 28 Juin 2017
Page: 3/7



Pour ouvrir le boitier, il suffit d'enlever le panneau supérieur. Quelques tours avec la clé fournie en bundle, et nous y sommes.
Pas grand chose à dire à ce moment, il faut aller un peu plus loin pour avoir un aperçu complet du châssis, qui ne laisse finalement en l'état qu'entrevoir le supporte de la carte mère, presque au milieu du boitier. Pas une grosse surprise puisque les équerres PCI donnaient un indice, mais quand même.
Ce support est maintenu via une vis à gauche et une à droite, qui verrouillent au passage les deux panneaux concernés.

Trêve de blabla, il est temps d'ôter les panneaux pour en savoir plus. Les deux vis à main du support carte mère, puis on déclipse. Le système est très simple à prendre en main et parfaitement sécurisé une fois le top en place.



Et finalement, le châssis est plutôt vide. Le format cubi restreint l'utilisation d'une traditionnelle cage HDD et Streacom décline ici les barres du F12C pour les composants.
Disques durs et SSD, mais aussi alimentation selon le modèle, prendront place sur des barres avec des trous ronds et oblongs le long des panneaux. L'avantage est ici de placer vraiment où bon nous semble les différents composants. Derrière la carte mère, devant, tout est permis !
Et si on veut vraiment aller plus loin, on peut prendre le risque d'installer des disques directement sur le support de la carte mère. Il suffira de croiser les doigts pour ne pas avoir besoin de les remplacer.







Les nouveautés