Youtube Facebook Twitter EN DIRECT 1297 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Boitier Deepcool Quadstellar

Article
Rédigé par
Publié le 30 Avril 2018
Page: 4/6

Pour installer les composants, deux méthodes sont disponibles : suivre la notice, et ne pas la suivre. La différence majeure entre les deux ? Si on ne lit pas la notice, on aura tendance à ne pas enlever toutes les parties amovibles qui permettent de dégager l'accès à la carte mère.

Et histoire de changer un peu de nos habitudes, nous avons commencé par le stockage. Pour le SSD, il suffit de retirer le cache en plastique à la main, puis la platine tenue par une vis à main et d'installer le disque dessus avec quatre vis. Ne reste qu'à refaire les opérations en sens inverse et le tour est joué.

Pour les paniers, il suffit de tirer dessus et d'installer le disque avec quatre vis. Des supports en catouchouc sont présents en nombre afin de limiter au maximum les vibrations.

A nos yeux, sortir la cage HDD n'apporte rien ici, tout comme sur l'installation de la carte mère tant les broches pour les ports USB, front panel et autres sont encore très accessibles.

Avec autant de place, l'installation de l'alimentation n'est qu'une formalité. Sur le papier. L'angle du boitier pose en effet problème, et il faudra bien tenir le bloc pour l'installer. Il repose sur un support avec un large patin et se fixe derrière via quatre vis, comme d'habitude.

Pour la carte mère, la notice recommande donc d'enlever, notamment, la platine pour les cartes graphiques sur riser afin d'avoir un accès complet au plateau. Glisser la carte mère par le côté sans la retirer reste possible, mais il faudra un bon tournevis aimanté pour s'assurer que la carte mère ne voyagera pas dans le boitier.

La place ne manque pas pour la carte, et installer un modèle E-ATX se fera sans difficulté. Il ne reste donc qu'à commencer le câblage des composants, et à bien ranger correctement le surplus afin d'être sûr de pouvoir remettre les panneaux facilement.

Reste un petit souci, qui tiendra du détail pour certains : la découpe IO Shield est trop basse, impossible de cacher l'arrière de la carte mère...

Pour la carte graphique, nous avons opté pour le riser PCI-E afin de vérifier la qualité de ce dernier. Signalons juste que n'avons eu aucune perte avec notre EVGA GTX 680 Classified. Mais alors, pourquoi mettre une GTX 480 sur les photos ? Tout simplement parce que la GTX 680 a profité d'une alimentation à l'extérieur du boitier, les câbles de notre Enermax étant trop courts d'un petit centimètre !

Toujours est-il que l'installation est particulièrement simple, que ce soit en zone classique ou en zone riser. Si jamais les cartes prennent place directement sur la carte mère, il est conseillé de laisser la platine supérieure afin de conserver une fixation propre des autres équerres PCI, mais aussi pour profiter, si besoin, de trous oblongs pour une pompe ou un réservoir. Deux larges passages pour des tuyaux permettront aussi de mettre une carte sous l'eau en haut.

Retour au processeur avec son système de refroidissement, ici un kit watercooling en 240mm. L'installation du radiateur est simple, mais les trous non oblongs imposent la position exacte et si la place pour le radiateur et les ventilateurs est suffisante en hauteur, le passage pour le câble d'alimentation CPU sera partiellement obstrué selon le gabarit du radiateur.

Ensuite, il ne reste qu'à terminer le câblage puis à remettre tous les panneaux. Un travail rapide tant les passages et attaches sont nombreux à l'intérieur, même si on pourra se faire piéger devant l'alimentation.



Les nouveautés