EN DIRECT 885 connexion / inscription
Connexion

Surnom/Pseudo
Mot de Passe :

[ Vous avez perdu votre mot de pass ? | Devenir membre ]

×

Clavier mécanique ROCCAT Vulcan

Article
Rédigé par
Publié le 05 Juin 2018
Page: 2/5

Le Vulcan, pris en main, met en avant un design assez intéressant, pour ne pas dire novateur. Il va, effectivement, un peu plus loin encore que l’Hermès P3 en jouant franchement les touches plates, presque plateforme, avec des cages translucides. Nous le verrons mais Roccat apporte de petites touches esthétiques qui modernisent un produit pas simple à moderniser. En outre, la plaque d’aluminium s’étend nettement plus. Au niveau de la finition, c’est tout bon. Les différentes matières sont bien travaillées et Roccat en joue, en alternant sur les parties biaises et planes. Mention spéciale au traitement de la plaque d’aluminium brossé, du plus bel effet, avec un brossage profond.

Le Vulcan est un clavier format complet, équipé de switches mécaniques low-profil. Il porte des découpes biaises en haut et en bas. Les keycaps optent réellement pour un format plat. Au niveau marquage, Roccat reprend peu ou prou celui du Suora, lettres assez épaisses et classiques. Les touches de fonction sont doublées : de F1 à F4, nous trouvons les quatre profils du clavier, de F5 à F8, des raccourcis Poste de travail, navigateur, messagerie et calculatrice respectivement. Les commandes multimédias sont placés de F9 à F12, avec morceau précédent, stop, lecture/pause et morceau suivant. La gestion du volume est reportée sur la molette placée à l’extrême gauche. Cette dernière apporte un petit vent de nouveauté sur un clavier. Elle opte sympathiquement pour un look potard. Sur Arrêt Défil, nous avons le blocage de la touche Windows pour le jeu. Vous aurez remarqué sur les photos que notre modèle est un modèle teuton, primeur oblige. Les macros sont placées sur le pavé Ins. Au-dessus du pavé numérique, nous trouvons trois boutons en gomme, l’un permet de couper le volume, le deuxième et le troisième permettent de basculer le potard en mode gestion volume ou rétroéclairage. Les diodes d’information sont rapatriées, ici aussi de manière novatrice, sous le pavé numérique, avec des marquages au laser dans la plaque d’alu. La plaque châssis inférieure est en plastique. Elle porte trois bandes de caoutchouc, une sur toute la longueur en bas et deux en haut, avec deux pattes de surélévation caoutchoutées. Enfin le câble tressé part de manière centrée et se termine par un USB non plaqué.

Au niveau technique, le Vulcan est équipé de switches dont la marque n’est pas visible. En outre, ils sont badgés Roccat et disposent d’une fabrication proche des TTC croisés sur le Gamdias. Ils sont d'ailleurs issus d'une collaboration entre Roccat et TTC, toutefois Roccat ajoute le croisillon qui offre certainement le plus de compatibilité avec les sets de touches persos. A la condition que ces derniers se déclinent en touche type plateforme. Ils sont donc de couleur marron et disposent d’un clic sensible. Le clavier embarque un processeur ARM Cortex 32 bits M0. Il propose de 6 touches de macros. Le polling rate s’établit à 1000 Hz. Il est compatible Easy Shift. Il est pesé à 912 grammes et ses dimensions sont les suivantes : 462 X 160 X 19 mm. Ajoutez 75 mm au 160 mm une fois mis en place le repose-poignet. Il se pilotera à l’aide de Swarm.

Partagez :